Entreprises : Le groupe Affès revêtu de « Rose Blanche »





Le feuilleton de l’affaire du groupe Affès semble bien terminé. Le groupe vient de passer sous le contrôle de l’autre groupe tunisien spécialisé dans l’industrie agroalimentaire «la Rose Blanche».
Tunis – Le Quotidien
Près d’un an après avoir passé entre les mains de sept experts judiciaires chargés d’élaborer un plan de redressement de ses cinq entreprises, le groupe Affès a fini par être repris par un concurrent sur le plan local, à savoir le groupe la Rose Blanche détenu par l’homme d’affaire Kamel Belkhiria.
Contrairement à ce qu’on pensait, l’affaire du groupe Affès n’a pas mis beaucoup de temps pour être réglée définitivement et mettre fin à un suspense quant à son avenir et son éventuel repreneur.
L’affaire a commencé, en effet, il y a plus d’un an avec la publication de certaines informations portant sur des difficultés financières du premier groupe de l’industrie alimentaire en Tunisie, laissant apparaître les premiers symptômes d’une éventuelle crise.
Les choses ont rapidement évolué et le groupe est mis sous administration judiciaire, depuis le mois d’avril 2007, suite à une décision du Tribunal de Première Instance de Sfax.
Plusieurs scénarios sont, ainsi, apparus pour la résolution de la crise et le sauvetage d’un des principaux piliers de l’industrie tunisienne. Mais les experts comptables délégués par ledit Tribunal ont opté pour une cession à tiers de tout ou partie des cinq entreprises du groupe.
Dès lors, plusieurs candidats tunisiens et étrangers se sont présentés pour reprendre le groupe affaibli par ses dettes et touché par une conjoncture économique de plus en plus difficile.
La liste des candidats a englobé, entre autres, les groupes espagnol «Panzani», italien «Barilla», et tunisiens Poulina, Hachicha et Mellouli…, et même les propres fondateurs du groupe Affès en association avec d’autres partenaires de la place.
Mais il semble qu’aucun de ces candidats potentiels n’ait réussi à satisfaire les demandes des parties prenantes dans cette affaire, notamment des banques et sociétés financières concernées par les dettes du groupe.
Après tant de tentatives, c’est enfin le groupe la Rose Blanche, détenu par l’homme d’affaire Kamel Belkhiria, qui a réussi à remporter la course à la reprise du groupe Affès. L’accord de cession a été signé, croit-on savoir, depuis quelques jours en présence des différentes parties prenantes.
Le groupe la Rose Blanche est spécialisé dans l’industrie agroalimentaire et la fabrication des pâtes et coucous. Il est issu, en effet, d’une minoterie-semoulerie créée à Sousse depuis 1901. Le groupe englobe, aujourd’hui, quelque 7 sociétés employant au total 460 personnes.
Mohamed ZGHAL




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com