Maîtrise de l’énergie : Les climatiseurs soumis aux tests de performance…





Après les réfrigérateurs, les séchoirs, les fers à repasser, les lampes à basse consommation (LBC) dont la commercialisation est conditionnée par la conformité aux normes tunisiennes en matière de consommation d’énergie, le tour est désormais aux climatiseurs fabriqués et vendus en Tunisie de passer par les laboratoires de contrôle de performance énergétique pour obtenir l’autorisation de mise sur le marché…


Tunis-Le Quotidien


Inauguré officiellement la semaine dernière, un nouveau laboratoire de performance énergétique créé au sein du Centre technique des industries mécaniques et électriques (CETIME) sera un point de transit inévitable par lequel devraient passer tous les climatiseurs fabriqués ou importés pour être vendus en Tunisie. Ainsi, et à l’instar des autres appareils électroménagers soumis à l’étiquetage énergétique, les climatiseurs seront classés selon leur performance énergétique.


Il faut rappeler, que dans le cadre du programme national de maîtrise de l’énergie et avec la contribution de l’Agence Nationale pour la Maîtrise de l’Energie (ANME), le CETIME se charge, en vertu de la loi d’août 2004 relative à la maîtrise d’énergie, de soumettre les appareils électroménagers à des tests par le biais desquels  les appareils seront classés énergétiquement.


Cette opération de classification, qui a concerné dans un premier temps les réfrigérateurs, les séchoirs, les fers à repasser ainsi que les lampes à basse consommation (LBC) et qui a été appuyée par une campagne de sensibilisation, a permis d’éveiller la conscience des consommateurs, quant aux produits qui consomment le moins d’énergie.  


Comme beaucoup le font aujourd’hui lorsqu’ils achètent des réfrigérateurs, tous ceux qui envisagent de passer un été plus frais en s’offrant le luxe d’équiper leur domicile d’un climatiseur, sont invités à bien vérifier l’étiquette collée sur le produit et qui mentionne clairement son niveau de consommation d’électricité. Alors, avant de payer, n’oubliez pas le conseil des spécialistes : éviter les produits gourmands en énergie…


H.G.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com