Chez nos libraires





* Collectés par Imen ABDERRAHMANI


L’histoire d’amour entre le Prophète Mohamed et Aïcha racontée au Kram (Art- Libris, Le Kram)


«Une Femme… Un prophète... le Prophète Mohamed et Aïcha, une histoire d’amour», un joli livre qui rejette tous les préjugés et les idées que certains portent sur l’Islam. Dans cette récente publication, l’auteur invite le grand public - surtout les lecteurs francophones - à découvrir une autre généreuse facette de l’Islam, une religion qui valorise l’amour, l’affection, la bonne entente, la tranquillité…qui sont les fondements d’un foyer heureux.


L’Islam recommande vivement aux musulmans et musulmanes de témoigner de l’affection envers le partenaire, l’époux ou l’épouse et d’adresser à cet être cher des paroles tendres et bienveillantes. Parallèlement au texte coranique qui valorise l’amour, la vie de notre Prophète Mohamed (Salla allahou alayhi wa sallam) est un vrai modèle à suivre…Dans cet ouvrage, Ahmed Remadi jette les lumières sur une grande histoire entre notre Prophète et son épouse Aïcha. Une histoire d’amour qui nous donne — à nous autresmusulmans d’aujourd’hui — mille et une leçons pour réussir notre vie, nos foyers…Un beau livre qui a vu le jour chez la Maison d’édition de Tunis et qui ne coûte que 8.800 DT. Pour écouter son auteur et partager avec lui des péripéties de cette belle histoire, rendez-vous vendredi à la librairie Art- Libris, à partir de 18h30.  


Colette Fellous et son «Plein été» (Mille feuilles, La Marsa)


Tunisienne de cœur et de naissance, Colette Fellous n’a jamais oublié les parfums, les saveurs, les figures des bonnes gens…et les couleurs de la Tunisie. Elle a vu le jour sous le beau ciel tunisien, un certain jour de 1950, a grandi sur cette terre avant de la quitter à l’âge de 17 ans pour rejoindre Paris et elle continue à en être nostalgique. Colette Fellous s’est envolée pour la France avec un cœur et une mémoire chargés de souvenirs et d’émotions qui reviennent dans les écrits de cette écrivaine qui a réussi à vivre bel et bien sa double culture franco- tunisienne.


Et c’est autour de cet amour que les fidèles de la librairie «Mille feuilles», à la Marsa se réuniront vendredi à partir de 16h45 pour écouter Colette Fellous parler de son «Plein été». Paru chez Gallimard, l’ouvrage est le dernier volet d’une trilogie où l’écrivaine partage avec les lecteurs des fragments délicieux de sa vie en Tunisie.


Tout au long des 159 pages de ce «Plein été»,  elle invite le lecteur, grâce à une écriture très poétique, à savourer autrement l’été… Un été tunisien très rythmé, riche en couleurs et sonorités. D’une page à l’autre, Colette Fellous ouvre son album de souvenirs pour le feuilleter avec les lecteurs mais aussi pour se réconcilier avec son passé et pour retrouver des bonheurs perdus et des péripéties de son enfance et son adolescence à Tunis. «Plein été», un livre très captivant où Colette Fellous revisite sa chère Marsa et d’autres lieux de mémoire...


Pour la découvrir et partager avec elle la beauté et l’histoire de cette belle ville tunisienne de la Banlieue Nord, vous n’avez qu’à aller à la librairie Mille Feuilles, ce vendredi. Notons que cette rencontre donnera le coup d’envoi du programme «La Marsa fête son patrimoine».    


A la découverte de «Si» Mahmoud et Isabelle Eberhardt (Clairefontaine, Tunis)


Catherine Stoll-Simon connaît par cœur la Tunisie. Passionnée jusqu’à la moelle de notre soleil, de notre terre… de tous ces petits détails qui font le charme et le mystère de la Tunisie, l’écrivaine a choisi, depuis quelque temps, de faire le va-et-vient entre la Tunisie et la France pour nourrir sa plume et réchauffer son esprit. Les habitués du Festival International du Sahara de Douz connaissent bien cette Française qui a même publié un recueil de poèmes où elle chante la Tunisie et le désert.


Demain, Catherine Stoll-Simon débarquera à la librairie «Clairefontaine» pour présenter son nouveau livre intitulé «Si Mahmoud ou la renaissance d’Isabelle Eberhardt» qui vient de paraître aux éditions Elyzad.  Dans ce livre, elle a choisi d’aller sur les pas d’Isabelle Eberhardt, cette écrivaine suisse d’origine qui a fui l’Europe, choisissant de mener une vie de nomade et de se comporter comme les musulmanes. La vie tourmentée d’Isabelle Eberhardt qui a su comprendre la culture arabo-musulmane, et y faire son intégration en épousant un Algérien, a inspiré Catherine Stoll-Simon qui, en revisitant les écrits d’I. Eberhardt et en fouillant dans ses récits de voyage, a choisi d’apporter un éclairage sur son passage par la Tunisie et sur sa relation avec Ali Abdelwaheb, fils du gouverneur de Mahdia, à cette époque.


Femme exceptionnelle, Isabelle Eberhardt, durant sa vie, a choisi de dénoncer «l’odieuse conduite des Européens envers les Arabes » et a milité pour démontrer que «la doctrine du Coran n'est nullement incompatible avec les idées de civilisation et de progrès» a séduit Catherine Stoll-Simon qui a préféré mettre noir sur blanc quelques fragments de sa vie et de ses liens d’amitié avec ses amis tunisiens.

Au-delà de la vie d’Isabelle Eberhardt, C. Simon connaît en quelque sorte un parcours semblable de celui d’Eberhardt… Il faut simplement juxtaposer quelques détails pour voir à quel point les deux vies se ressemblent. A découvrir, demain, à 18h00, à la librairie Clairefontaine, Tunis.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com