Sadr City : Les combats se poursuivent





Le Quotidien-Agences


Au moins une personne a été tuée et 24 blessées dans des combats nocturnes entre forces américaines et miliciens chiites dans le quartier de Sadr City à Bagdad, ont annoncé hier des responsables de la sécurité et des services de santé irakiens.


Il n'était pas possible de savoir dans l'immédiat si la personne tuée dans la nuit de mardi à mercredi était un civil ou un combattant.


Selon les responsables, 24 personnes, y compris des femmes et des enfants, ont été blessées dans les combats.


De son côté, l'armée américaine a annoncé l'arrestation de sept membres de "groupes spéciaux" à Sadr City et aux alentours de cet immense quartier déshérité qui abrite plus de deux millions d'habitants.


Ces combattants chiites qui sont, selon l'armée américaine, entraînés, financés et armés par des services iraniens, sont responsables "d'attaques contre les forces de la coalition et de la fourniture (aux combattants chiites) des engins explosifs" capables de percer des blindages.


Les forces américaines et irakiennes affrontent les combattants chiites, pour la plupart fidèles au chef Moqtada Sadr, depuis que le gouvernement a lancé fin mars une opération pour mettre au pas les milices chiites.


Les combats à Sadr City, bastion de la milice de Moqtada Sadr, ont fait au moins 900 morts depuis la fin mars.


Enfin, un soldat américain a été tué alors qu'il était en patrouille dans la province d'Al-Anbar dans l'ouest de l'Irak, a annoncé hier l'armée américaine.


Le 2 mai, quatre militaires américains avaient été tués par l'explosion d'une mine dans cette même province, dans l'attaque la plus meurtrière depuis des mois dans cette région.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com