USA-présidentielle : Obama prend le large





Barack Obama a effectué un grand pas avant-hier soir en vue de l'investiture démocrate pour la présidentielle américaine en remportant largement la primaire de Caroline du Nord et en talonnant sa rivale Hillary Clinton dans l'Indiana.


Le Quotidien-Agences


Le sénateur de l'Illinois a obtenu une victoire sans appel (56% contre 42%) en Caroline du Nord tandis que Mme Clinton a gagné la primaire de l'Indiana avec quelque 22.000 voix d'avance sur son rival (51% contre 49%).


Les plus récents sondages donnaient une avance de cinq points à Clinton dans l'Indiana et, forte du soutien du gouverneur de Caroline du Nord, la sénatrice de l'Etat de New York avait laissé entendre qu'elle pouvait aussi remporter cet Etat où elle a mené une campagne acharnée.


Rien n'est encore joué pour l'investiture démocrate mais, selon les premiers commentaires des médias américains, Obama a conforté son statut de favori en remportant le dernier grand Etat en jeu. 115 délégués, attribués à la proportionnelle, étaient en jeu en Caroline du Nord. Il y en avait 72 dans l'Indiana et, vu le résultat serré de la primaire, ils devraient se partager entre Obama et  Clinton.


Barack Obama a ainsi renforcé son avance sur Clinton en termes de nombre de délégués, chargés de désigner officiellement un candidat à la convention nationale démocrate fin août à Denver (Colorado, Ouest).


Selon le site indépendant RealClearPolitics il y aurait 1.809 délégués pour Obama et 1.665 pour Clinton. Il faut 2.025 délégués pour obtenir l'investiture.


Il reste seulement six scrutins d'ici le 3 juin dont une primaire prévue mardi en Virginie occidentale (Est). Ces consultations à venir ne permettront d'attribuer qu'une poignée de délégués. Clinton est favorite dans trois Etats dont la Virginie occidentale et Obama dans trois autres.


Obama a lancé un appel à l'unité du parti devant ses partisans en liesse rassemblés à Raleigh (Caroline du Nord, sud-est).


"Oui, des deux côtés, certains se sont sentis blessés, oui, chaque camp veut désespérément la victoire de son candidat", a-t-il dit, avant de lancer un appel à l'unité des démocrates "parce que nous sommes tous d'accord (...) qu'on ne peut pas se permettre de donner (au républicain) John McCain la chance de remplir le troisième mandat de la présidence Bush".


Obama a rendu hommage à Clinton, anticipant sa victoire dans l'Indiana. Il s'est félicité de sa propre victoire en Caroline du Nord avec une marge considérable: il aurait remporté 91% du vote noir, mais aussi 36% du vote blanc. Il est crédité d'environ 232.000 voix d'avance sur sa rivale.


"Ce soir nous sommes revenus sur le devant de la scène. Nous avons brisé les entraves. C'est en avant toute vers la Maison Blanche", a dit Clinton à ses partisans rassemblés à Indianapolis (Indiana).


La sénatrice de New York a confirmé qu'elle irait jusqu'au bout du processus de sélection du candidat démocrate et assuré qu'elle se battrait pour que soient pris en compte les résultats de Floride et du Michigan, deux Etats qu'elle a remportés, mais dont les résultats ont été invalidés par la direction du parti démocrate.


Les équipes de Clinton et d’Obama devraient s'appuyer sur les résultats de mardi pour tenter d'attirer à leur cause près de 270 élus et cadres du parti encore indécis, les "super délégués" habilités de droit à se prononcer sur le choix d'un candidat à Denver.


Ces jours derniers, la question de la suppression de la taxe fédérale sur l'essence, proposée par Mme Clinton, avait dominé une campagne où l'économie était en tête des préoccupations des électeurs.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com