Suspension de Sellami : Le C.A. interjette appel





Le geste de Oussama Sellami lors du derby continue de faire couler beaucoup d’encre et de salive. Et dans le droit fil de la sanction décrétée par la LNFP, le BD clubiste n’a pas atermoyé pour interjeter appel.


 


Jamais peut-être un écart de conduite d’un joueur n’a été aussi médiatisé. Dans la foulée, la sanction prise par la commission habilitée au sein de la LNFP, n’a pas laissé de marbre les Clubistes.


Ces derniers, par la bouche de leurs dirigeants, n’ont pas manqué, tout naturellement, de condamner le geste de leur joueur. Mais, ce qui a suscité leur dépit a plutôt trait à la forme et non au fond, outre cette incontournable approche comparative avec d’autres  cas  similaires tels que ceux de Yassine Chikhaoui (crachat envers adversaire), alors encore sous la casaque étoilée ou, tout récemment, du gardien de l’O.B. après avoir arrêté un penalty contre le CAB (bras d’honneur). Pour de plus amples informations, nous avons pris attache avec le S.G. du C.A., Zinelabidine  Oueslati, qui a éclairé notre lanterne en ces termes: «En effet, nous avons interjeté appel nous basant sur l’impossibilité matérielle pour le commissaire du match de voir le geste de Sellami, à partir de la position qu'il occupait sur l’aire du jeu. En outre, le rapport, qui devait être remis 24h00 après le match, c’est-à-dire le 2/05/2008, ne l’a été que le 5/05/2008. Autant affirmer que le commissaire de match s’est fondé sur les images TV, ce qui est contraire au règlement».


Appel, aussi, concernant Poukong


Pour ce qui est de la suspension de Poukong par la CAF, s’apparentant à un match, le CA a , aussi, interjeté appel. Les responsables clubistes estiment, à  ce niveau, que le texte du rapport rédigé par l’arbitre n’est pas conforme à ce qui s’est passé réellement.


Wahid SMAOUI




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com