Formation professionnelle : Un soutien français pour la promotion des ressources humaines





Les programmes, destinés à harmoniser le fonctionnement de la filière de la formation professionnelle avec les besoins des entreprises, viennent d’être renforcés par la signature d’un protocole d’accord tuniso-français. Les Français, représentés par le Mouvement des Entreprises de France (MEDEF) s’engagent, en fait, à contribuer au développement des actions pouvant aider à l’amélioration des performances du dispositif de la formation en Tunisie…


 


Tunis-Le Quotidien


D’après l’Agence Tunisienne de Formation Professionnelle (ATFP), le but visé à travers cette action est d’appuyer les fédérations professionnelles tunisiennes dans la mise à niveau de leurs ressources humaines. Et, étant donné que la qualification de ces ressources est tributaire de la qualité de la formation dispensée par le dispositif national de la formation professionnelle, le protocole stipule que les signataires s’engagent à coordonner leur efforts en vue d’améliorer la qualité de la formation, la capacité d’accueil ainsi que le mode de gestion des centres de formation pour répondre, au mieux, aux exigences des professionnels.


Les signataires dudit protocole, en l’occurrence le Ministère de l’Education et de la Formation, l’Union Tunisienne de l’Industrie, du Commerce et de l’Artisanat (UTICAT) et le Mouvement des Entreprises de France (MEDEF) se sont ainsi engagés à «développer et promouvoir le partenariat entre les entreprises et les centres de formation professionnelle aux différents niveaux du pilotage, d’élaboration de programmes, de réalisation d’actions de formation et d’apprentissage et d’évaluation des formations».


Il s’agit, également, d’œuvrer dans l’objectif de «favoriser l’accueil des apprenants dans les entreprises dans le cadre de l’approche de la formation par alternance». Pour ce qui est de la collaboration du MEDEF, il s’agit de «contribuer à la formation des formateurs mise en œuvre par les instituts français des métiers de l’éducation et de la formation (IMEF)» et aussi d’«améliorer les compétences par des immersions en entreprises».


En plus de l’attention que porte le protocole à la promotion des nouveaux modes de formation qui associent les entreprises, le MEDEF sera par ailleurs engagé, en vertu de ce protocole, à développer son système d’information avec différents secteurs économiques en matière de qualification de nouveaux métiers.


En somme, le protocole qui vient renforcer la coopération entre la Tunisie et la France doit ouvrir aux intervenants dans le domaine de la formation, d’autres perspectives qui aideraient les entreprises économiques à développer les compétences de leurs ressources humaines…


H.G.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com