UTICA : L’affaire Moncef Khemakhem refait surface





Après près de deux ans de rupture, le courant semble bien reprendre entre l’homme d’affaires Moncef Khemakhem et les responsables de la Centrale patronale. C’est du moins ce qu’on peut comprendre de sa participation à une récente réunion de la Chambre syndicale nationale de la lingerie.


 


Tunis – Le Quotidien


La Chambre syndicale nationale de la lingerie, relevant de l’UTICA, a tenu, mercredi 7 mai, sa réunion périodique à son siège à Tunis. Outre les membres du Bureau de la Chambre, cette réunion a connu la participation, pour la première fois depuis près de deux ans, de M. Moncef Khemakhem, ex-président de l’Union régionale de Sfax.


Il s’agit, en effet, d’une simple participation d’un homme d’affaires du secteur à une réunion professionnelle pour débattre de la situation et des perspectives de ce secteur, mais qui annonce, implicitement, une reprise non exprimée (pour le moment !) du courant entre M. Khemakhem et le Bureau de la Centrale patronale.


Dans les coulisses, on parle depuis quelque temps de cette reprise qui permettrait à M. Khemakhem de rejoindre les rangs de l’UTICA après la levée du gel décidé envers sa personne avant la tenue du 14e Congrès national de l’Organisation en novembre 2006.


Cette décision du gel est le résultat d’un certain « conflit interne» entre les membres du Bureau de l’union régionale de Sfax, qui a fini par écarter M. Khemakhem de la présidence de cette union, dans une première étape, suivi par le gel de ses activités au sein de la Centrale patronale.


Les multiples appels recommandant son retour ont été confrontés par un refus catégorique du Bureau exécutif de l’UTICA, comme l’a même annoncé son président M. Hédi Djilani, au cours du dernier congrès national.


La participation de M. Khemakhem à la réunion de la Chambre syndicale nationale de la lingerie laisse ainsi espérer un certain accord entre les deux parties dans les prochains jours.


Quoi qu’il en soit, la résolution de l’affaire Moncef Khemakhem permettra de mettre fin à une polémique qui a duré près de deux ans et qui a même touché les relations entre la Centrale patronale et les hommes d’affaires de la région de Sfax.


L’affaire reste à suivre…


Mohamed ZGHAL




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com