La revue des marchés du 08-05-08 : Le Tunindex rebondit…





* Les cours du brut se stabilisent sous leurs derniers records…


Les cours du brut se sont stabilisés sous leurs nouveaux records historiques inscrits la veille, la remontée du dollar compensant l'annonce d'une baisse inattendue des stocks américains de produits distillés.Le matin, le contrat juin sur le brut léger américain cédait 0,01% (un cent) à 123,52 dollars le baril et le Brent de la mer du Nord recule de 0,06% (sept cents) à 122,25.Mercredi, le brut léger US a inscrit un nouveau record historique de 123,93 dollars. Le Brent est montré jusqu'à 122,34, là aussi un nouveau plus haut. Le baril a été porté ce jour-là par la baisse du dollar, la devise dans laquelle le pétrole se négocie, et par l'annonce d'une contraction inattendue des stocks américains de produits distillés, qui incluent le fioul domestique. Celle-ci a éclipsé la hausse bien plus forte que prévu des stocks de pétrole brut et celle d'une augmentation inattendue des réserves d'essence.


Les cours du brut sont freiné jeudi par une remontée du billet vert, qui a atteint un plus haut de deux mois face à l'euro. «Nous assistons aujourd'hui à une correction du marché, les investisseurs estimant que les cours ont trop monté et que la seule baisse des stocks de distillats ne suffit pas à justifier cette hausse des cours», commente Tatsuo Kageyama, analyste chez Kanetsu Asset management. La baisse des stocks de distillats - qui incluent également le carburant diesel - s'explique notamment par les tensions persistantes entre l'offre des pays producteurs et la demande des pays émergents pour l'alimentation des générateurs électriques, ou par celle des pays européens pour le parc de voitures roulant au gasoil.


 


* Nouveaux records pour le pétrole à New York…


Le baril de pétrole a battu de nouveaux records mercredi, se rapprochant des 124 dollars le baril après l'annonce par le Département américain de l'Energie des chiffres sur les stocks. Le baril de brut léger pour livraison en juin a atteint les 123,90 dollars lors des échanges hors-séance, après une clôture record à 123,53 dollars, en hausse de 1,69, sur le marché des matières premières à New York (Nymex). Les stocks de pétrole brut aux Etats-Unis ont augmenté de 5,7 millions de barils, à 325,6 millions de barils au total, au cours de la semaine s'étant achevée le 2 mai, d'après les chiffres publiés mercredi par le Département américain de l'Energie. A la même date, les statistiques indiquent également une hausse de 0,8 million de barils des stocks d'essence, à 211,9 millions de barils, et une diminution de 0,1 million de barils des stocks de distillats, à 105,7 millions de barils.


 


* L'euro poursuit sa baisse face au dollar, avant la décision de la BCE…


L'euro poursuivait sa baisse face au dollar jeudi dans les échanges asiatiques, le marché pariant sur une prochaine pause dans la baisse des taux de la Fed, et avant la décision sur les taux de la BCE, selon des courtiers. A l’ouverture de la séance, un euro valait 1,5319 dollar, contre 1,5395 dollar mercredi.La devise européenne baissait également face au yen, à 160,01 yens pour un euro, contre 161,16 yens la veille au soir. Le billet vert perdait du terrain face à la monnaie nippone, à 104,45 yens pour un dollar, contre 104,66 yens mercredi soir. Les opérateurs attendent dans la journée de jeudi la décision de politique monétaire de la Banque centrale européenne (BCE) et de la Banque d'Angleterre et anticipent des taux inchangés dans les deux cas.L'euro a pâti d'un recul inattendu des ventes en volume du commerce de détail de mars dans la zone euro, publié mercredi, en baisse de 0,4% par rapport à février.


Le billet vert est soutenu quant à lui par les propos tenus jeudi par le président de la Réserve fédérale de Kansas City Thomas Hoenig selon qui les pressions inflationnistes étaient une affaire «sérieuse». «Il y a un risque significatif qu'une inflation soutenu s'installe dans l'économie et requiert un resserrement significatif de la politique monétaire pour la réduire», a-t-il dit. Le dollar a aussi été porté par les gains de productivité aux Etats-Unis pour le premier trimestre, qui ont progressé à un rythme annuel meilleur que prévu de 2,2%.De son côté, le secrétaire américain au Trésor Henry Paulson a assuré mercredi dans un entretien au Wall Street Journal que le pire de la crise financière qui a éclaté l'été dernier sur le marché du crédit hypothécaire à risque («subprime») était passé. La confiance des marchés est en train de s'améliorer mais les opérateurs se demandent aussi s'ils devraient continuer à acheter des actions américaines et du dollar, a tempéré Daisuke Uno de Sumitomo Mitsui Banking Corp. Pour que le dollar poursuive sa hausse, «il devrait y avoir des preuves claires que le problème du crédit aux Etats-Unis a complètement été résolu», a-t-il ajouté.La livre britannique montait face à l'euro, à 78,44 pence pour un euro, mais baissait très légèrement face au dollar, à 1,9685 dollar pour une livre. Le franc suisse gagnait du terrain face à la monnaie unique, à 1,6218 franc pour un euro, mais baissait face au dollar, à 1,0587 franc pour un dollar.


 


A Tunis, sur le plan monétaire, le volume global de refinancement est de -354.4 MTND (à la date du 06/05/2008), avec une ponction des liquidités, estimée relativement importante, compte tenu du niveau d’activité et de la détente sur les prix. Le Taux de Marché Monétaire (TMM) s’est situé à 5,25. Les avoirs en devises (au 06/05/2008) ont été estimés à 135 jours d’importation, contre 142 jours l’année précédente à la même date. Au niveau du taux de change du Dinar (au 06/05/2008), ce dernier s’est apprécié par rapport au dirham Marocain et il s’est déprécie par rapport à l’euro et au yen japonais et il est stable par rapport au dollar américain.


Enfin, à LA BOURSE DE TUNIS: La balance des variations a enregistré:


 


- A l’ouverture de la séance : 9 valeurs à la hausse contre 16 à la baisse.


- Au milieu de la séance: 14 haussières, contre 21 valeurs à la baisse,


- A la clôture de la séance: 16 titres à la hausse (dont notamment : SOTUVER, ASSAD, TUNISAIR, SIMPAR, EL MAZRAA, CIL, BT, ATTIJARI BANKhttp://www.bvmt.com.tn/quotes/quote.jsp?code=210090…) contre 20 valeurs à la baisse (dont notamment: TUNINVEST-SICAR, TPR, STB, SPDIT - SICAF, SOTRAPIL, SOMOCER, SIAME, ARTES et ALKIMIAhttp://www.bvmt.com.tn/quotes/quote.jsp?code=720001…), de sorte qu’en définitive, le TUNINDEX clôture la séance à 3 018,25 points (+0,42%).


On retiendra de la journée, notamment: - Une stabilité des taux ; - Une sur liquidité des agents qui a amené la BCT à une ponction des liquidités;- Un marché boursier en nette hausse.


Najla Ben Attia


Analyste Senior: PERSPECO.


Laboratoire EURO-MED. d’Analyses


économiques.


www.perspeco.com




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com