60 ans après : Les Palestiniens commémorent «la Nakba»





Le Quotidien-Agences


Les Palestiniens ont inauguré jeudi en Cisjordanie un "camp du retour" pour dire leur attachement aux terres dont leurs réfugiés ont été chassés par Israël, au moment même ou l'Etat hébreu fête le 60e anniversaire de sa création.


Le "camp du retour" s'est ouvert en présence du Premier ministre palestinien Salam Fayyad dans des tentes érigées sur un terrain à Ramallah, près de la Mouqataa, le QG de l'Autorité palestinienne.


Le camp abrite une exposition de photos et de documents retraçant la "Nakba" -- la "catastrophe" -- que fut la création d'Israël en 1948. Elle doit accueillir des colloques sur le sujet.


Des responsables, des dignitaires religieux et des intellectuels étaient interrogés en direct par la télévision palestinienne depuis le camp.


Israël célébrait hier, selon le calendrier hébraïque, le 60e anniversaire de sa création, sur trois-quarts de la Palestine occupée.


La commémoration de la "Nakba" chez les Palestiniens doit culminer le 15 mai par une série de marches dans les différentes villes de Cisjordanie.


Quelque 760.000 Palestiniens ont été poussés à l'exode lors de la création de l'Etat d'Israël.


Le sort de ces réfugiés et de leurs descendants, au total près de 4,5 millions de personnes, est la question la plus épineuse du conflit israélo-palestinien, Israël refusant d'entendre parler d'un retour sur son territoire.


Dix-neuf ans après sa création, Israël a occupé, en juin 1967, la Cisjordanie et la bande de Gaza, des territoires où les Palestiniens se sont résignés à créer leur futur Etat, sans renoncer pour autant au droit au retour des réfugiés sur leurs terres.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com