Volley-Ball Play off et play out : Une journée à la Hitchcock !





Tous les matches ont été très disputés et augurent d’une deuxième manche  pleine de suspense. Seul le TAC, en play out, a profité d’un CSHL dans un jour sans pour s’imposer assez facilement.


 


On l’a bien annoncé dans notre livraison du mercredi. Le play off  n’est pas aussi simple qu’on le croit pour les favoris : l’Espérance et la Saydia. Seul, le facteur expérience penche clairement vers les deux premiers de la première phase. Le CSS et l’ESS présentent un potentiel respectable et ont eu le temps pour peaufiner leurs automatismes avant les demi-finales du championnat.


Ainsi à Sfax, les coéquipiers de Khaled Belaid ont eu à se rendre compte par eux-mêmes. Ils se sont faits mener au score et ont dû cravacher très dur pour obliger les protégés de Foued Kammoun à jouer une cinquième manche décisive. «On savait que notre match allait être très difficile. En plus ; notre adversaire a certainement livré son meilleur match. C’est grâce à notre expérience qu’on a pu s’en tirer. Ce sera dur, très dur au retour», avoua Belaïd.


Bilel Ben H’cine , le central noir et blanc est plutôt serein malgré la défaite : «Nous avons prouvé que nous pouvons rivaliser avec l’Espérance. Nous avons mené au score (2 sets à 1). Mais , il faut nous l’avouer, nous offrons encore beaucoup de points à notre adversaire. Je suis très optimiste quant au match retour».


A Sousse, le scénario fut tout autre. Les visiteurs ont crié victoire trop tôt. Ghazi Guidara, le playmaker de la Saydia s’explique : «Ce fut un très beau match. Nous avons pris les choses très sérieusement et on a construit calmement nos points en fonction du jeu de notre adversaire. Ceci nous a permis de remporter les deux premiers sets grâce notamment à nos services et contres. Malheureusement, nous n’avons pas su enchaîner et on a plutôt versé dans la précipitation en nous entêtant à finir le match très vite, permettant par la même occasion à nos adversaires de retrouver leurs repères. Au tie-break, on a retrouvé notre jeu et surtout un service dévastateur».


Marouane Garçi,le pointu étoilé est d’un autre avis : «La mauvaise réception, le trac et l’absence de concentration nous ont fait rater notre entrée dans la matière. Heureusement, l’entrée de Lengliz au troisième set a stabilisé notre ligne arrière. C’est ainsi que nous avons pu remonter notre retard de deux manches blanches. Le tie-break fut une affaire d’expérience. Et là, ils étaient plus forts».


Côté play out, l’ASH a encore une fois fait trembler le COK chez lui, mais encore une fois, il s’est fait piéger au tie-break. Pourtant les Kélibiens en très mauvaises circonstances – nous y reviendrons- étaient prenables. H’cine Ben Cheikh le coach des Aiglons haouaris explique : «Notre manque d’expérience et le trac de mes jeunes joueurs nous ont fait rater notre entame du match. C’est sur le tard qu’ils se sont rendus compte que l’adversaire était prenable. Notre remontée fût efficace malheureusement le dernier point du tie-break s’est joué sur une grossière erreur d’arbitrage. Cette année, de ce côté, on en a vu des vertes et pas mûres, mais on doit faire avec».


Hatem Sammoud, l’entraîneur du COK en convient: «On est entré très vite dans le match, mes gars étaient très concentrés et on a logiquement enchaîné les deux premiers sets. Malheureusement, on est tombé dans la facilité. En face, nos hôtes ne demandaient que çà pour croire en leurs moyens. D’ailleurs, il me faut l’avouer, nous avons subi une nette domination les deux sets suivants. Ils étaient bien appliqués sur tous les plans : service, contre et défense. Au tie-break, j’ai fait jouer Slim Chékili malgré sa blessure. Il a su évoluer en leader et a été pour beaucoup dans notre victoire finale».


La dernière rencontre programmée a donné raison au choix des Aviateurs de finir bons derniers à la première phase du classement. Ils ont disposé en toute logique des Hammam-Lifois chez eux. Les Vert et Blanc ont certes arraché un set, mais ils étaient méconnaissables. La blessure de Ahmed Karamosly ne peut être acceptée comme alibi satisfaisant.


Mondher  JEBENIANI


________________


Résultats


Play off


CSS – EST     2 – 3   (25/27, 25/20, 25/22, 18/25, 10/15)


ESS – SAY     2 – 3   (21/25, 18/25, 25/20, 25/19, 7/15)


Play out


COK – ASH    3 – 2   (19/25, 17/25, 25/12, 25/21, 14/16)


CSHL - TAC   1 - 3   (24/26, 13/25, 25/23, 18/25)




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com