Santé : Journée de sensibilisation à la thalassémie





La célébration de la Journée internationale de la thalassémie qui coïncide avec la Journée nationale d'hématologie a été marquée, cette année, par l'organisation, jeudi, d'une manifestation de sensibilisation à la maladie de la thalassémie.


 


Tunis-TAP


Très répandue dans les pays riverains de la Méditerranée, cette maladie, dénommée, également, anémie de la mer est une maladie chronique héréditaire non contagieuse, qui attaque les globules rouges.


Elle est due à des anomalies génétiques de l'hémoglobine. La principale cause de la maladie est le mariage cosanguinaire.


De plus, deux parents porteurs du trait thalassémique ont 25% de chance d'avoir au moins un enfant malade pour chaque grossesse.


Une personne thalassémique est reconnue, dès les toutes premières années, de la vie par des symptômes particuliers qui se traduisent essentiellement par une pâleur, une asthénie, un retard de croissance, une grosse rate et une sensibilité aux infections.


Au programme de cette manifestation de sensibilisation, figure un volet culturel et de divertissement à l'intention des malades et de leurs parents outre un volet scientifique et d'information sur la réalité et les perspectives de la lutte contre cette maladie chronique grave qui affecte 742 personnes.


La journée a été une opportunité pour les parties concernées (corps médical et paramédical, malades et familles) pour se rencontrer et débattre de la situation et des dernières innovations dans ce domaine.


Le traitement de cette maladie est basé essentiellement sur les transfusions répétées et régulières du sang. Le malade doit effectuer au moins une transfusion toutes les 3 à 5 semaines afin de se procurer de nouveaux globules rouges et lui permettre ainsi d'avoir une croissance normale.


Toutefois, la transfusion apporte une grande quantité de fer, qui est une substance toxique qui peut nuire à plusieurs organes du patient tels que le cœur, le foie, le pancréas et les glandes thyroïdes.


Pour cette cause l'élimination du fer est plus que nécessaire pour le malade.


Il importe de signaler à cet effet que les médicaments traitant cette maladie sont assez chers et souvent non disponibles pour les familles des malades qui appartiennent, pour la plus part, aux catégories démunies .


La prévention reste le seul moyen sûr et efficace pour lutter contre cette maladie.


Elle consiste à dépister, à temps, les personnes à risque et à leur dispenser le conseil approprié.


Cette manifestation est organisée par la société tunisienne d'hématologie en collaboration avec les associations (association tunisienne de lutte et de prévention contre les maladies des hémoglobines et de thalassémie (ALPHATT) & joie de vivre et les laboratoires NOVARTIS.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com