Fine Tuning !!





Les économistes l’appellent ‘‘Fine Tuning’’ et il s’agit d’une foule de petites corrections intelligentes pour faire face à une situation complexe où les instruments classiques voués à la gestion des choses se révèlent trop uniformes.


Et une situation complexe… c’est ce que nous vivons aujourd’hui alors qu’il faut tout re-conjuguer aux impérieux débordements des prix des hydrocarbures. Sans aller jusqu’aux tours de passe-passe, nous dirions que nous avons besoin de déployer un talent singulier dans la distribution des ressources dans les moindres pratiques, tant nationales qu’individuelles.


On peut ainsi considérer comme du Fine Tuning le fait de nous attacher à ces petits gestes quotidiens salvateurs d’énergie qui, ajoutés les uns aux autres, engendrent des économies nationales évidentes.


Nous pouvons ainsi comprendre que le débat ouvert par la Tunisie sur la modernisation des circuits de distribution n’est rien d’autre que du Fine Tuning intelligent car, de fil en aiguille, le perfectionnement et la fluidification de ces circuits entraînent le renchérissement de la qualité de notre tissu commercial et lui permet de se poursuivre tout en répondant de plus en plus parfaitement à la demande du consommateur. Et c’est là que le tout aboutit ; vers l’une des lignes directrices du Programme d’avenir du Président Ben Ali : le point dit ‘‘Une protection accrue pour le consommateur’’.


D’ailleurs, le consommateur n’est pas le seul gagnant du doigté de cette opération pour le perfectionnement et la fluidification des circuits de distribution. Il s’étend ainsi de manière automatique et naturelle au soutien du secteur privé qui fait l’essentiel du commerce et de la distribution en Tunisie. Le premier bénéfice visible est sa modernisation progressive qui le prépare à la concurrence interne et externe, avec ce que cela implique de nouvelles législations en phase avec ce qui se fait chez nos partenaires. Mais le bénéfice le moins visible est peut-être que le secteur privé a également un rôle à jouer dans cette logique en étant, d’une meilleure manière, le chaînon incontournable entre le producteur et le consommateur.


Des points qui, fignolés et adaptés les uns aux autres, nous mènent (ou nous ramènent) à deux grands impératifs nationaux : Mise à niveau et Emploi.


Manoubi AKROUT


manoubi.akrout@planet.tn




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com