Conseil ministériel : Nouvelles mesures présidentielles pour garantir la sécurité alimentaire





Carthage-TAP


La promotion du secteur agricole et le renforcement de son rendement en vue de garantir la sécurité alimentaire en Tunisie ont été au centre du Conseil ministériel tenu hier, sous la présidence du Président Zine El Abidine  Ben Ali, à l’occasion de la Journée nationale de l’agriculture et de la pêche.


Après avoir passé en revue les réalisations et les encouragements importants accordés au secteur aux niveaux de l’encadrement, de la recherche, de l'amélioration de la qualité, de l’évolution de la production et de la productivité et de l’extension  des périmètres irrigués, le Conseil a examiné les moyens à même d’impulser davantage l’activité agricole et d’améliorer son rendement dans les secteurs des céréales, des fourrages et de l'élevage.


Il a adopté les mesures suivantes :


Premièrement : développement de la production céréalière et fourragère :


- Œuvrer à consacrer 120 mille hectares de superficies irriguées aux grandes cultures à l’horizon 2011, contre 80 mille hectares actuellement, conformément aux exigences de la culture en alternance,  tout en consolidant les activités de maintenance dans les périmètres irrigués publics.


- Elaborer un programme spécial pour mettre en valeur, dans une première étape, 20 mille hectares de plaines pour la production de céréales.


- Œuvrer à porter la production de semences sélectionnées à 450 mille quintaux en 2011, contre 270 mille actuellement.


- Octroyer une prime de 30% au titre de l’acquisition de semences fourragères sélectionnées et mettre en place un plan de renforcement de la production nationale de fourrages afin de réduire l'importation dans ce domaine.


- Créer une structure unique rassemblant l’ensemble des structures administratives intervenant actuellement dans le domaine des grandes cultures.


- Elaborer un cadre juridique à même d’encourager l’exploitation commune des terres agricoles, de manière à éviter le morcellement de la propriété.


- Exonérer les activités de location des terres agricoles destinées à la céréaliculture durant 3 ans, des frais d’enregistrement et de la taxe sur le revenu.


-Consolider la recherche scientifique dans le secteur des grandes cultures et orienter les activités du pôle technologique du Nord-Ouest vers ce créneau essentiellement.


-Augmenter à 40%, la prime d’investissement accordée aux coopératives au titre de l’acquisition d’équipements agricoles et accessoires.


-Instituer une marge de un point sur les crédits saisonniers destinés aux grandes cultures au profit des agriculteurs qui s’acquittent de leurs dettes dans les délais impartis et ce au cours de la période 2008/2011


-Prise en charge par l’Etat des frais d’assurance des prêts saisonniers destinés aux grandes cultures, durant une période de trois ans et d’une manière dégressive, sur les contrats prescrits au titre des risques d’incendies et de chutes de grêle.


-Limiter aux alentours de 5% le taux d’intérêt des prêts saisonniers administrés, octroyés au titre des ressources du budget de l’Etat aux petits agriculteurs.


Deuxièmement: en ce qui concerne le développement du secteur de l’élevage:


-Augmenter la prime d’investissement pour l’acquisition de vaches, de 25 à 30% pour les petits agriculteurs, de 20 à 25% pour les agriculteurs moyens et de 7 à 15% pour les grands agriculteurs.


-Augmenter la valeur de la prime consacrée à la production des génisses pleines de chaque race pure. Cette prime variera entre 300 et 700 dinars au lieu de 100 à 300 dinars, actuellement.


-Fixer un prix de référence pour l’intervention de la société «Ellouhoum» dans le cadre de contrats avec les éleveurs pour l’engraissement de 8 mille moutons.


Le Président Zine El Abidine Ben Ali a recommandé, à cet effet, d’assurer un meilleur encadrement des agriculteurs, afin de garantir une exploitation optimale de leurs terres et de les encourager à poursuivre les efforts, en vue de promouvoir la production, améliorer la productivité et se conformer aux exigences de la qualité, de manière à atteindre les objectifs escomptés en matière de réalisation de la sécurité alimentaire nationale.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com