Financement de la guerre : Bagdad rejette les inquiétudes US





Le Quotidien-Agences


L'ambassadeur d'Irak à Washington, Samir Sumaidaie, a insisté sur le fait que son pays mettait tout en œuvre pour assumer financièrement son fonctionnement, alors que certains démocrates du Congrès souhaitent restreindre les fonds alloués à la reconstruction.


"Nous reprenons la main aussi vite que nous le pouvons. Nous reprenons en main la reconstruction. Nous reprenons en main la sécurité", a-t-il dit sur CNN.


"Et à mesure que le temps passe, l'argent dépensé par les Américains pour la reconstruction ou pour nos forces armées va descendre à zéro, et nous reprendrons tout à notre charge", a-t-il ajouté.


Les démocrates affirment qu'avec la hausse des prix du pétrole, le gouvernement irakien laisse dormir des milliards de dollars sur des comptes bancaires aux Etats-Unis, alors que Washington dépense jusqu'à 12 milliards de dollars par mois dans le pays.


La commission de la Défense du Sénat a adopté un projet de budget pour 2009 qui interdirait tout financement de gros projet d'infrastructure en Irak, d'un coût supérieur à 2 millions de dollars, sur fonds américains.


"Les contribuables américains paient trop de choses en Irak que les Irakiens devraient pouvoir payer avec leurs propres excédents", avait déclaré le président démocrate de la commission, Carl Levin, au début du mois en annonçant cette décision.


Sumaidaie a insisté de son côté, sur les difficultés d'organisation au sein de l'administration irakienne, ajoutant: "nous avons nos propres frustrations".




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com