Gardons l’œil sur l’Afrique !





C’est à l’occasion de la tenue de TELECOM AFRICA 2008 au Caire que vient d’être présenté le nouveau Rapport de l'Union internationale des télécoms. Une mine d’informations pour tous ceux qui s’intéressent aux indicateurs des télécommunications et des TIC africaines.


Car, alors que se termine la première décennie du nouveau millénaire, l'Afrique est indéniablement à l’origine des plus grandes perspectives de croissance dans le secteur des TIC. L'essor du secteur de la téléphonie mobile sur le continent africain a défié toutes les prévisions, avec pas moins de 65 millions de nouveaux abonnés en 2007.


Début 2008, on recensait plus de 250 millions d'abonnés mobiles sur le continent au moment où le taux de pénétration du GSM y est passé de 1 pour 50 habitants au début des années 2000 à près d'un tiers de la population actuelle.


Ce succès est dû en grande partie à l'ouverture à la concurrence. Il a favorisé l'apparition de services innovants comme le micro-paiement en mode prépaiement (recharge), l'itinérance interrégionale avec tarif unique et l'essor des applications du commerce mobile.


Alors que les services mobiles sont devenus plus accessibles et abordables, l'accès à Internet, en général, n'a pas suivi la même évolution. D'après les estimations, il y avait environ 50 millions d'internautes en Afrique en 2007, soit près d'un habitant sur vingt, dont plus de la moitié dans les pays d'Afrique du Nord et en République sud-africaine. En Afrique subsaharienne, 3% seulement de la population sont connectés à Internet.


Un marché immense pour toutes nos entreprises, à commencer par les SSII, qui auront le courage de dépasser les difficultés de l’introduction sur un marché en friche et de trouver les solutions créatives qui lui conviennent.


Manoubi AKROUT


manoubi.akrout@planet.tn




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com