Méditour 2008 : Un débat de grande actualité





15 pays prendront part à la 3e édition du Méditour qui se déroulera du 21 au 24 mai à Yasmine Hammamet, en présence d’une vingtaine de journalistes étrangers.


Tunis - Le Quotidien


C’est la dernière ligne droite avant la tenue de la 3e édition de Méditour à Yasmine Hammamet du 21 au 24 mai. Pour présenter les derniers préparatifs de cet événement de grande envergure, la Chambre de Commerce et d’Industrie de Tunis (CCIT), a organisé hier une conférence de presse à laquelle ont pris part les partenaires de la Chambre, à savoir la Fédération Tunisienne des Agences de Voyages (FTAV) et la Fédération Tunisienne de l’Hôtellerie (FTH).


Du 21 au 24 mai, 15 pays seront présents à Yasmine Hammamet pour débattre autour du thème de cette édition : les nouvelles tendances du tourisme dans la Méditerranée. Au programme de ce rendez-vous, la CCIT a prévu également des ateliers, une exposition ainsi que des forums de contacts qui permettront d’envisager d’importantes opportunités de partenariat et de coopération. Et de programmer aussi un espace pour les jeunes qui seront appelés à discuter autour de ce thème.


Hier et lors de la conférence de presse, M. Hamadi Cherif, de la FTAV, a affirmé que le Méditour 2008 correspondait parfaitement aux orientations de la fédération et de la profession de l’agent de voyages. Et de rappeler que depuis 2005, les adhérents de la FTAV se sont penchés sur les changements survenus à leur profession, notamment aux lendemains du Conseil ministériel de février 2007, qui a consacré la diversification de l’offre touristique.


Le Globe Tourism Travel, qui s’est tenu au mois de mars à Rome, a permis à cet effet à la FTAV ainsi qu’à la FTH de participer de manière conjointe. Ce qui a été pour beaucoup dans la préparation du rendez-vous du Méditour. M. Hamadi Cherif a mis l’accent également sur les marchés traditionnels de la Tunisie qui, à son avis se portent bien. Or, ce n’est point le cas. A l’exception du marché français qui confirme chaque année sa position de choix, le reste des marchés méditerranéens comme l’a souligné le représentant de la FTAV, l’Italie et l’Espagne en l’occurrence, ne sont pas au top. A contraire, la Tunisie est en train de se dépenser afin d’assurer la reprise auprès de ces clients.


Par ailleurs, M. Hamadi Cherif a expliqué que nouvelles tendances étaient synonymes de spécialisation dans leur profession. D’autant que l’importance de cette option est à même d’étaler la saison touristique, d’augmenter le taux d’occupation des hôtels ainsi que l’usage des véhicules d’agences de voyages.


Pour sa part, M. Zakarya Zgolli de la FTH, a souligné son enthousiasme quant à la pertinence du thème choisi pour cette édition. A son sens, le Méditour vient à point nommé puisque les différents partenaires du secteur sont en train de réviser justement la restructuration de l’activité. Et de souligner à ce titre une importante faille à son avis qui fait défaut à la destination, à savoir l’animation. Ce qui s’apprête à un débat constructif lors de ce forum méditerranéen.


M. Zakarya Zgolli a saisi également cette occasion pour dénoncer la formule All Inclusive, notamment telle qu’appliquée dans certaines régions touristiques tunisiennes. D’après lui, cette formule a été inventée pour des villages touristiques isolés et non pas pour servir à des unités implantées en pleines métropoles. Dans le cas échéant, le touriste est retenu ou plutôt «séquestré» selon les propos de M. Zakarya Zgolli, au sein de l’unité hôtelière sans l’inciter à sortir découvrir l’environnement extérieur.


Maryem KADA




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com