La revue des marchés du 15/05/2008 : Le Tunindex en net repli…





Au niveau international:


Le brut recule avec les stocks US et la hausse du dollar…


Les cours du pétrole reculaient hier sous les 124 dollars pour le baril de brut texan, après la hausse des stocks de produits distillés américains et l'assurance de l'Iran qu'elle ne réduira pas ses exportations d'or noir.


La hausse du billet vert, dans lequel sont libellés les achats de brut, contribue aussi à la détente du marché. Des indicateurs économiques américains jugés rassurants, notamment en matière d'inflation, soutiennent le dollar.


Le matin, le contrat juin sur le brut léger américain cédait 32 cents, soit 0,26%, à 123,90 dollars le baril et le Brent reculait de 31 cents, soit 0,25%, à 121,55.


«Le marché est sur une tendance baissière après les stocks américains de brut publiés la veille. Cela intervient aussi après la prévision de l'AIE d'une demande de pétrole plus faible pour 2008», estime Gerard Burg, analyste à la National Australian Bank.



«Mais il y a toujours un potentiel de rebond. Et nous prévoyons peu de tendance à la baisse dans les prochains mois, avec des prix qui devraient rester autour de leur niveau actuel», ajoute-t-il.


Les réserves de produits distillés, qui incluent le fioul domestique, ont augmenté de 1,4 million de barils aux Etats-Unis la semaine dernière alors que les analystes tablaient sur une progression de 800.000 barils.


Cette donnée a contribué à calmer les inquiétudes des intervenants sur les quantités offertes et a annulé le soutien apporté aux cours de brut par l'annonce d'une augmentation moins forte qu'attendu des stocks américains de brut.


L'euro en hausse face au billet vert, repasse au-dessus de 1,55 dollar…


L'euro était en hausse face au billet vert jeudi dans les échanges asiatiques, au lendemain de la publication de chiffres de l'inflation aux Etats-Unis moins forts que prévu, selon des courtiers.


A l’ouverture de la séance, un euro valait 1,5512 dollar, contre 1,5470 dollar mercredi.


L'euro montait aussi face à la monnaie nippone à 162,66 yens, contre 162,48 la veille au soir.


Le dollar perdait par contre du terrain face à la monnaie nippone à 104,86 yens contre 105,03 mercredi.


L'euro remonte face au dollar alors que depuis deux semaines le billet vert s'était repris face à la monnaie unique européenne, sur fond d'espoir que le pire de la crise du crédit est terminé.


En avril, les prix à la consommation ont affiché une légère hausse de 0,2% aux Etats-Unis, tandis que l'indice de base (hors alimentation et énergie) augmentait de 0,1%, bien moins qu'attendu par les économistes.


Toutefois, certains analystes rappellent que la hausse du cours du pétrole, du gaz et des denrées alimentaires pourraient faire naître des pressions inflationnistes dans les prochains mois.


«Les opérateurs ont du mal à savoir comment digérer les chiffres de l'inflation», selon Osamu Takashima de Bank of Tokyo-Mitsubishi UFJ.


La baisse des tensions inflationnistes pourrait éventuellement inciter la Réserve fédérale américaine (Fed) à poursuivre son cycle d'assouplissement monétaire.


Le président de la banque centrale, Ben Bernanke, a reconnu mercredi que malgré "des signes bienvenus" d'amélioration, les marchés financiers sont « encore loin de leur état normal ».


L'euro quant à lui ne semble pas trop avoir souffert des chiffres de la production industrielle dans la zone euro publiée mercredi, en baisse de 0,2% sur mars par rapport au mois précédent.


Côté indicateur, la journée de jeudi verra la publication de la première estimation du PIB de la zone euro pour le premier trimestre et de la production industrielle du mois d'avril aux Etats-Unis.


La livre britannique baissait face à l'euro, à 79,68 pences pour un euro, et montait face au billet vert, à 1,9468 dollar pour une livre.


La devise helvétique perdait un peu de terrain face à la monnaie européenne, à 1,6319 franc suisse pour un euro, mais montait face à la monnaie américaine, à 1,0520 franc pour un dollar.


Zone euro: l'inflation décélère en avril à 3,3%...


L'inflation en zone euro a décéléré en avril à 3,3%, après un record de 3,6% en mars, selon une deuxième estimation de l'Office statistique européen qui en confirme une première publiée il y a deux semaines, a indiqué jeudi le commissaire européen à l'Economie.


Le commissaire, Joaquin Almunia, a indiqué à des journalistes en marge d'une conférence à Bruxelles que la deuxième estimation d'Eurostat, qui doit être officiellement publiée en fin de matinée, était de 3,3%. Ce chiffre «est plus élevé que ce que nous souhaitons», a-t-il dit.


A Tunis: Au niveau monétaire, le volume global de refinancement a été de -577.4 MTND (à la date du 13/05/2008), avec une ponction des liquidités, estimée relativement importante, compte tenu du niveau d’activité et de la détente sur les prix.


Le Taux de Marché Monétaire (TMM) s’est situé à 5,20.


Les avoirs en devises (au 13/05/2008) ont été estimés à 134 jours d’importation, contre 142 jours l’année précédente à la même date.


Au niveau du taux de change du dinar (au 13/05/2008), ce dernier s’est apprécié par rapport au dollar américain et au yen japonais et il s’est déprécié par rapport à l’euro et au dirham marocain.                                                                                                                                    


A la Bourse de Tunis:


La balance des variations a enregistré: 


- A l’ouverture de la séance : 4  valeurs à la hausse contre 19 à la baisse.


- Au milieu de la séance : 6 haussières, contre 25 valeurs à la  baisse,


- A la clôture de la séance : 9 titres à la hausse (dont notamment : SOMOCER, TUNISAIR, SOTUMAG, SOTRAPIL, MAGASIN GENERAL et ASAD http://www.bvmt.com.tn/quotes/quote.jsp?code=210090…) contre 24 valeurs à la baisse (dont notamment: BT, SIMPAR, TUNISIE LEASING, TPR, STB, SITS, SOTETEL, ESSOUKNA, EL WIFACK LEASING, CIL, ATL et ADWYA http://www.bvmt.com.tn/quotes/quote.jsp?code=330090…), de sorte qu’en définitive, le Tunindex clôture la séance à 2 949,73points  (-1.29%).


On retiendra de la journée, notamment:


- Une stabilité des taux;


- Une surliquidité des agents qui a amené la BCT à une ponction des liquidités;


- Un marché boursier net repli.


Najla Ben Attia


Analyste Senior: PERSPECO.


Laboratoire EURO-MED d’Analyses Economiques.


www.perspeco.com




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com