Journée mondiale des télécoms : Roaring ICT in Tunisia !





Deux années après le Sommet mondial de la société de l’information dont la Tunisie a eu l’honneur d’accueillir la seconde phase en novembre 2005, le secteur des technologies de l’information et de la communication ne s’est jamais mieux porté. Et ce, de l’avis de tous, à commencer par les grandes institutions internationales, les Think Tanks de prestige, les décideurs du monde entier, nos partenaires, nos amis et même nos détracteurs.


C’est que les vingt dernières années ont été capitales dans ce domaine où l’on a vu ce à quoi personne ne voulait croire : le désengagement de l’Etat du créneau le plus porteur qui ait jamais existé, signant ainsi une ère de libéralisme économique qui croit, dur comme fer, à la compétitivité et à la logique du marché tout en mettant à disposition tous les mécanismes qui ne laisseraient personne hors de considération.


Pour la Tunisie, les TIC (ICT pour les intimes) sont une marque de progrès et, comme le progrès ne vaut que s’il est partagé par tous, on a observé un déploiement de créativité sans précédent dans ce domaine où l’être humain est évidemment au centre. Car, espace de concurrence veut dire espace de séduction du consommateur.


La nouvelle TunisieTélécom s’est donc ‘‘liée’’ à Tunisiana pour créer une concurrence extraordinaire à propos de la nouvelle star du monde des télécoms : le GSM. Aujourd’hui, la chose fait partie des meubles et nous battons des records dans le taux de connectivité. Même logique pour le téléphone fixe où TunisieTélécom a mis les petits plats dans les grands en attendant que vienne un concurrent (qui ne saurait tarder d’ailleurs) qui dynamiserait encore plus l’usage de ce média qui a su évoluer avec son temps en se mariant aux véhicules de l’Internet, l’autre star des télécoms.


En vérité, le taux de connexion à l’Internet ne cesse d’augmenter car la Tunisie a su prendre les décisions qu’il faut pour donner un nouveau brio aux molécules de base de l’Internet. D’abord les ordinateurs qui sont devenus ‘‘familiaux’’, c'est-à-dire pouvant être achetés dans toutes les configurations possibles, les prix étudiés, l’échelonnement du payement. Et puis la bande passante, support du flux de connexion qui évolue même à un rythme supérieur à celui de l’augmentation du nombre de connexions.


Les sociétés de services et d’ingénierie informatique, acteurs de premier plan dans ce secteur, bénéficient aujourd’hui de toutes les attentions, notre partenariat avec un nombre impressionnant de pays, la formation des techniciens et des ingénieurs, la multiplication des sites de services (privés et de l’administration)… sont aujourd’hui la preuve que les TIC sont en train de rugir de tous leurs poumons en Tunisie, qu’ils sont en pleine santé et en plein essor.


Manoubi AKROUT


manoubi.akrout@planet.tn




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com