La Chambre US refuse une rallonge budgétaire pour l’Irak : Un revers symbolique pour Bush





Le Quotidien-Agences


La Chambre des représentants américaine a rejeté l'adoption d'une enveloppe de 163 milliards de dollars de fonds d'urgence pour l'Irak et l'Afghanistan, un geste largement symbolique dans une féroce bataille politique sur le financement de la guerre.


La Chambre a toutefois adopté deux autres points du même projet de loi: le premier appelle à un retrait des troupes d'Irak dans les 30 jours, avec l'objectif de retirer toutes les troupes de combat d'ici à décembre 2009; le second porte sur un train de subventions à l'éducation pour les soldats rentrant d'Irak et d'Afghanistan.


Le texte exige en outre que les Irakiens financent la reconstruction de leur pays.


Si le Sénat adopte à son tour ces mesures la semaine prochaine, le président George W. Bush qui s'oppose formellement à fixer une date limite pour la fin du déploiement américain en Irak, y opposera son veto, comme l'a confirmé la Maison Blanche en rejetant, dans un communiqué, "le calendrier +artificiel+ pour le retrait" des troupes.


Bush avait demandé au Congrès à majorité démocrate d'octroyer 70 milliards de dollars pour financer la guerre en Irak et en Afghanistan début 2009, quand son successeur arrivera à la Maison Blanche. Sa précédente requête de 108 milliards de dollars pour la guerre jusqu'à septembre avait été rejetée par le Congrès.


Le Pentagone a averti que l'armée de Terre américaine ne serait plus en mesure de payer ses soldats après le 15 juin si le Congrès n'approuvait pas rapidement une demande de rallonge budgétaire.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com