E.S.T. : A qui profite la rumeur ?





Après deux brillantes qualifications en Coupe de la CAF et en Coupe de Tunisie, l’EST peut voir venir la suite avec une certaine sérénité, s’agissant des deux premiers objectifs de l’exercice en cours.


La belle sortie face à l’US Masséda, suivie de la prestation  rassurante à Bizerte, a permis à l’équipe de reprendre les entraînements au Parc B dans une ambiance bon enfant. Cabral et Kanzari sont satisfaits du rendement général mais conscients aussi que bien du travail reste à faire pour aborder le rendez-vous des quarts de finale de la Coupe de Tunisie, le 25 mai avec de plus grandes chances de réussite.


Jeudi matin, les éléments qui ont pris part au match de Bizerte ont effectué une séance de décrassage, les autres ont joué contre l’équipe brésilienne Grémio, qu’ils ont battue (2-0) avec des buts de Bilel Yaken et Skander Cheikh. Mais l’embellie que connaît l’EST actuellement ne doit pas cacher l’œuvre d’une certaine frange qui se plaît à nuire au club en faisant circuler de fausses informations, comme celle relative au départ précipité de Tarak Dhiab qui venait à peine de débarquer au Parc B.


L’intéressé lui-même a démenti pareille allégation. Il est donc  clair que certains ne semblent pas «gober» ce retour décidé par le président Hamdi Meddeb.


Et les fumigènes ?


Autre question qui se pose ces jours-ci avec acuité : Qu’est-ce qui pousse certains supporters à user des fumigènes et des bouteilles après toutes sanctions prises contre leur club ? Sont-ils manipulés ? Sont-ils innocents ou inconscients ?


En tout cas, il est temps que cette pratique prenne fin pour le bien du club, appelé à bien préparer le rendez-vous des quarts de finale de la Coupe de Tunisie à travers les deux matches de championnat face au CSHL et contre l’ESS.


Jamel BELHASSEN




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com