Agriculture : Les pesticides de tous les dangers…





D’après les études menées par les organismes spécialisés, l’utilisation des herbicides et des insecticides par nos agriculteurs continue à être trop risquée.


Tunis-Le Quotidien


Les pesticides, qui englobent les insecticides, les fongicides, les herbicides et les parasiticides, constituent les produits chimiques le plus largement utilisés en milieu agricole pour lutter contre les insectes ravageurs et les mauvaises herbes. En Tunisie, on parle aujourd’hui de plus de 130 produits commercialisés sous plus de 300 variétés. Devenus incontournables pour la lutte contre beaucoup de fléaux qui affectent les cultures, ces produits sont en revanche responsables de plusieurs dangers.


Les spécialistes dans le domaine qui étudient les risques pathologiques liés à l’exposition prolongée à ces produits chimiques indiquent que l’usage sans protection de ces substances est la cause de plusieurs intoxications qui touchent le système nerveux et l’appareil respiratoire. Ces risques peuvent entraîner le décès de la victime car ils peuvent être responsables du développement de certains cancers et troubles de la reproduction.


Dans un rapport présenté lors d’une journée scientifique organisée au cours de la semaine dernière à Tunis, un groupe de scientifiques, ayant mené l’enquête sur l’usage des pesticides dans le domaine agricole en Tunisie, ont souligné que l’industrialisation, l’importation et la commercialisation des pesticides sont assez bien maîtrisées et que les conditions de travail dans l’industrie des pesticides sont dans l’ensemble «satisfaisantes». C’est au niveau de l’usage de ces produits que les insuffisances sont constatées.


D’après les résultats des études menées dans un nombre d’exploitations agricoles, on a fini par identifier plusieurs cas d’insuffisances au niveau de l’utilisation des pesticides ainsi qu’en matière de gestion des risques liés à l’exposition à ces substances toxiques. Cette étude, qui avait pour but d’établir un diagnostic sur l’utilisation des pesticides, a été réalisée par l’Institut de Santé et de Sécurité au Travail (ISST) dans 6 grandes exploitations agricoles dans les gouvernorats de Nabeul et Béja.


Le diagnostic fait par l’équipe de chercheurs qui a mené l’enquête a en effet permis de constater que plus de 30 produits pesticides différents sont utilisés par an par des ouvriers agricoles dont la majorité (70%) n’utilisent aucun équipement de protection individuel. L’étude a, également, permis de constater l’absence, en termes de quantification, des produits utilisés. Ce qui fait qu’il devient souvent difficile d’évaluer les risques liés à l’exposition à ces produits. Aussi et malgré la mécanisation de l’épandage, les règles de sécurité sont, dans la plupart des cas, non respectées.


Les résultats de cette étude ont permis aux spécialistes de mettre l’accent sur un aspect structurel pouvant empêcher la bonne gestion des pesticides. Il s’agit du fait que plus de 80% des exploitations agricoles du pays sont des propriétés familiales. Ce qui est souvent considéré comme un obstacle devant la surveillance médicale. 


H.G.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com