Exposition : Le choc des couleurs





A chaque exposition, Amel Ben Salah Zaïem invite les visiteurs à découvrir des œuvres d’une haute facture picturale. Et ce fut le cas dernièrement à la Maison de la culture Ibn Rachiq où elle a exposé une multitude d’œuvres de forme globulaire.
«L’univers est globulaire et couleurs», tel est le thème choisi pour cette exposition qui nous invite à un voyage au-delà du réel. En effet les œuvres exposées par Amal Ben Salah Zaïem sortent des sentiers battus. Leurs formes donnent matière à réflexion. Elles nous invitent à réfléchir sur la complexité de l’univers.  Circulaires pour la plupart, ces tableaux conjuguent de façon ingénieuse plusieurs couleurs.  Certaines d’entre elles s’offrent aux visiteurs, tel un espace circulaire géant scintillant de loin comme une lumière multicolore.  Mais en contemplant de très près ces tableaux, on déchiffre une multitude de couleurs s’entassant au fond de ces toiles d’une façon assez accentuée. Selon la peintre, ses œuvres ont pour objectif de faire ressortir par les couleurs le choc des civilisations. Raison pour laquelle l’artiste a tenté d’y créer ce qu’elle appelle «un choc des couleurs» qui se manifeste par une opposition des couleurs chaudes à celles froides. Il s’agit pour la peintre d’une façon d’inciter les fans de la peinture à la réflexion sur les grands problèmes qui secouent notre monde. Par leur forme circulaire peu fréquente chez les artistes, les œuvres d’Amal Ben Salah Zaïem se distinguent par leur format de celles des autres peintres qu’on a l’habitude de voir.
L’artiste a opté, sur un autre plan, pour une technique dans laquelle elle privilégie la peinture à l’huile, la sculpture avec des objets de récupération. En général, sa peinture s’inscrit dans un style très contemporain qui met l’accent sur la peinture gestuelle s’inspirant largement du dadaïsme. Sans se laisser trop enfermer dans cette démarche, elle a combiné aussi librement la forme circulaire à celle globulaire, pour rester fidèle au thème selon lequel le monde est globulaire, sujet de cette exposition. Toutes les planètes ont été aussi représentées dans ses 55 tableaux. Uranus, la Terre, Mars, le Soleil ainsi que de nombreux d’autres astres ont été «réanimés» par des triptyques et des diptyques, une autre démarche chère à Amal Ben Salah Zaïem.
Ousmane WAGUE




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com