Chez nos libraires…





* Collectés par Imen ABDERRAHMANI


 


«Sur ma mère» de Tahar Ben Jelloun


Ed : Gallimard


Broché : 269 pages- Prix : 23.500 DT


Un hommage bouleversant sur fond d’histoire familiale très triste. Autour de sa mère, victime de la maladie d’Alzheimer, Tahar Ben Jelloun a tracé cet ouvrage triste où le romanesque et le documentaire fusionnent à merveille, levant le voile sur les souffrances des personnes atteintes des maladies physiques et mentales et surtout de leur entourage. Au cœur des moments du silence et du vide qui ont traversé la vie de sa mère, Ben Jelloun a tiré son livre et l’a intitulé tout simplement : «Sur ma mère». Un livre où l’auteur rend hommage non uniquement à sa mère mais aussi à la ville, à la terre…C’est le livre du véritable retour pour Ben Jelloun et pour sa mère. Accompagnant durant trois ans sa mère malade, l’auteur s’est trouvé face à face avec le passé de sa famille et de sa mère qui, inconsciemment, a reconstitué sa mémoire. Souffrant d’Alzheimer - à une étape très avancée- où elle ne reconnaissait plus personne, sa mère a dévoilé devant son fils quelques secrets et bribes de son enfance et de sa jeunesse. Bouleversé par des secrets qui ont marqué sa vie et qui sont dévoilés pour la première fois, l’auteur a choisi de ramasser et de collecter les fragments de ce puzzle et de réécrire la mémoire de sa mère et, quelque part, celle de sa famille et de sa société. Mais ce travail de réécriture n’est pas facile, car dans une société qui garde le silence comme la sienne et qui ne se raconte pas facilement, il a fallu que Ben Jelloun frappe à plusieurs portes pour compléter les trous de mémoire et comprendre de plus en plus le personnage de sa mère. De ces souvenirs qui ont surgi petit à petit comme des douces lumières éclairant l’auteur sur le passé de sa mère, l’écrivain nous parle dans ce roman qui confronte l’Alzheimer, la mort, la souffrance…d’une femme qui s’achemine vers sa fin. Tahar Ben Jelloun nous fait voyager entre Tanger et Fès, dans les traditions et les fêtes de mariage, au cœur d’un Maroc oublié. 


«Le nettoyage ethnique de la Palestine» de Ilan Pappe


Ed : Fayard


Broché : 394 pages- Prix : 44 DT


Un livre très d’actualité. Soixante ans après la Nekba, cet ouvrage jette les lumières sur tous les crimes israéliens. Le plus beau est que ce livre brûlant est signé par un écrivain israélien. «Le nettoyage ethnique de la Palestine», un livre précieux qui met à nu toutes les pratiques barbares de l’armée israélienne et toutes les stratégies visant à exterminer le peuple palestinien. Ilan Pappe est l'une de nouvelles plumes, connu pour sa critique des politiques d'Israël à l'égard des Palestiniens. Parmi ses ouvrages traduits en français, on cite : «La Guerre de 1948 en Palestine», «Aux origines du conflit israélo-arabe» (La Fabrique, 2000), «Une terre pour deux peuples» et «Histoire de la Palestine moderne» (Fayard, 2004).


Loin de la propagande américaine et israélienne qui cherche à légitimer la barbarie israélienne et à donner raison à toutes ces attaques sauvages qui ciblent les Palestiniens, l’auteur a fouillé dans les archives, les journaux personnels et a ramassé les témoignages directs pour présenter et analyser ce qui s’est passé réellement entre 1947 et 1948 et les différentes politiques des dirigeants sionistes pour détruire la Palestine. D’un village à un autre, l’auteur est allé pour relever tous les indices de ces violations quotidiennes que subissent les Palestiniens.


«Plus de 500 villages ont été rasés, de nombreuses villes ont presque entièrement perdu leur population arabe. Et 800.000 Arabes palestiniens originaires des territoires qui font désormais partie d'Israël peuplent des camps de réfugiés hors de ses frontières», avance l’auteur comme chiffre pour souligner la gravité de ce qui s’est passé et se passe actuellement dans les territoires palestiniens. Au-delà des explications banales et habituelles de cette situation pénible que vit le peuple palestinien sous l’occupation israélienne, l’écrivain présente d’autres explications qui s’articulent autour d’une seule expression «le nettoyage ethnique».


Alors que la Palestine pleure ses martyrs, ce livre vient rappeler que «la résolution du problème des réfugiés doit être la pierre angulaire de toute tentative de paix dans la région» selon l’auteur.


«Les noms des Tunisiens» de Paul Marty


Ed : Mc – Editions


Broché : 123 pages - Prix : 8 DT


Si vous cherchez à savoir les origines de votre nom, vous n’avez qu’à fouiller dans ce livre signé par Paul Marty (1882- 1939) qui a vécu et travaillé en Afrique du Nord. Publiée dans la Revue des Etudes Islamiques en 1936, cette œuvre est un dictionnaire concis qui nous informe sur les origines des noms. «Cette étude concerne l’onomastique des noms propres de personnes essentiellement : prénoms de personnes et noms familiaux usités dans la société musulmane, en somme, ce qu’on tend maintenant à appeler l’anthroponymie», nous explique l’auteur dès le début, mettant l’accent sur les contextes psychologique, social et politique qui ont été derrière le choix de certains noms. «Dans la société musulmane locale, au contraire, les changements de prénoms sont fréquents tant pour les garçons que pour les filles. En dehors de la coutume signalée plus loin pour Sousse et le Sahel, il arrive souvent que le prénom d’un enfant, trouvé peu gracieux ou reconnu maléfique, soit abandonné par sa famille et qu’on lui en substitue un autre», note Paul Marty. Quel que soit votre nom ou prénom, ce chercheur vous offre quelques indices ou explications qui vous permettent de connaître vos origines !


_________________


Où trouver ces bouquins ?


* Pour écouter et lire ces histoires tristes autour de l’Alzheimer et pour saisir les astuces de Ben Jelloun qui a su faire de ce malheur un joli roman, le livre est en vente dans toutes les librairies qui reçoivent systématiquement les nouvelles parutions de Cérès éditions et diffusion. Parmi ces librairies, on cite : «Alamia», «Clairefontaine», «El Moez», «Mille feuilles», «Caliga»…sur Tunis, «Caravelle» à Sfax et «Kacem» à Sousse.


* Vous voulez connaître toutes les réalités sur les souffrances et le vécu des Palestiniens, vous n’avez qu’à vous adresser à la librairie Al Kitab, avenue Habib Bourguiba.


* «Les noms des Tunisiens» de Paul Marty, un petit livre à découvrir à la librairie «L’Annexe» - La Marsa - Rue de la Mosquée, à Clairefontaine Tunis, à Al Kitab…




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com