Journée mondiale de l’hypertension artérielle :Ma tension, j’y fais attention !…





Comme chaque année, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a célébré la journée mondiale de l’Hypertension Artérielle (HTA) qui correspond en 2008 au 17 mai. En Tunisie, les laboratoires Novartis ont pris l’initiative de réunir des médecins généralistes et de famille à Tabarka autour du thème de cette année à savoir l’auto-mesure de la tension artérielle.


Tunis - Le Quotidien


Le 17 mai, la Tunisie a célébré la journée mondiale de l’Hypertension Artérielle. Pour prendre part à cet élan mondial de lutte contre une maladie silencieuse de plus en plus répandue, les laboratoires Novartis ont invité des médecins généralistes et de famille à un week-end de sensibilisation à Tabarka. L’objectif étant de mobiliser ces spécialistes de la santé quant à ce mal qui continue de gagner du terrain en Tunisie.


En effet, d’après le Dr Fayçal Jarraya, nephrologue, travaillant au sein du groupe de travail sur l’HTA, relevant de la Société Tunisienne de Cardiologie et de Chirurgie Cardiovasculaire (STCCC), 38% de la population adulte tunisienne sont hypertendus. 28% seulement se savent hypertendus alors que pour les autres, la maladie continue de les ronger en silence. Ce qui représente l’un des aspects les plus dangereux de l’HTA qui est la 1e cause de mortalité dans le monde. Elle accapare 69% des cas de mortalité contre 21% pour le tabagisme, 7% pour les rapports sexuels non-protégés et 3% pour le cancer.


Ce groupe de travail sur l’HTA, composé de plusieurs spécialistes en cardiologie, néphrologie, neurologie ainsi que des médecins de famille, a vu le jour afin de vulgariser la maladie et mener des études à ce titre. A l’occasion de la journée mondiale de l’HTA qui est célébrée chaque année pendant la 2e quinzaine du mois de mai, le groupe s’est joint aux laboratoires Novartis pour mener une campagne sur l’auto-mesure qui est le thème du 17 mai 2008. A Tunis, avec les journalistes, et à Tabarka avec les blouses blanches, les organisateurs de cette campagne de sensibilisation ont expliqué que l’auto-mesure à domicile permettait au médecin d’avoir une moyenne de la tension artérielle sur 3 jours, de savoir si le patient était hypertendu ou non et d’étudier l’efficacité du traitement si jamais la personne était hypertendue.


La règle de trois


Pour réussir l’auto-mesure à domicile, il importe de mesurer sa tension le matin et le soir, avec 3 mesures de suite à une minute d’intervalle, pendant 3 jours. Ce à quoi on attribue en l’occurrence la règle des 3.


Pour mesurer cette tension, les spécialistes recommandent au même titre le tensiomètre au bras ou poignet. A condition qu’il soit validé par le médecin. Le rituel consiste alors à s’asseoir au bord d’une table et de garder le bras ouvert lors de la mesure. A préciser que les valeurs normales de la tension artérielle à domicile sont au-dessous de 135/85mmHg. En revanche et chez le médecin, la tension artérielle est normale au-dessous de 140/90mmHg.


Il va sans dire que l’HTA est une maladie, certes silencieuse, qui ne présente pas de symptômes particuliers mais qui risque d’engendrer des complications très graves. Le Pr Rachid Boujenah, président du groupe de travail sur l’HTA, a expliqué que les hypertendus qui ne se savent pas malades ou qui refusent le traitement risquaient la paralysie à cause des Accidents Vasculaires Cérébraux (AVC), l’insuffisance rénale et le recours dans ce cas à la dialyse ou l’infarctus du myocarde.


M. KADA




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com