Dans le camp clubiste : Pour que le sacre soit…





Le temps est à l’euphorisme, ces derniers jours dans le camp clubiste, après avoir arraché le leadership du champion sortant, ce qui permet à Abdelhak Ben Chikha et son groupe de mettre un pied sur le podium.


Certes le coach clubiste a essayé tant bien que mal de tempérer l’ardeur de son entourage, mais certains supporters ne parlaient que de sacre, au point de perturber le groupe appelé à se concentrer plus que jamais sur son sujet.


Aussi, le lendemain du succès de Béja, le technicien des «Rouge et Blanc», a-t-il conversé longuement avec ses joueurs avant de soumettre son groupe à une légère séance, plutôt de décrassage et de stretching, à l’exception des remplaçants qui n’ont pas été alignés dimanche dernier.


Mardi, le travail a cependant repris avec la même ardeur et le même sérieux constatés tout au long des dernières semaines, lorsque le groupe vivait sous le joug d’une pression souvent insupportable. L’ambiance était toutefois de bon aloi, en attendant la délivrance finale cet après-midi.


Le staff technique n’a d’ailleurs pas dérogé à ses habitudes, d’autant qu’à l’exception de Sellami, sous le coup de la suspension, il dispose de tout son effectif. On ne s’attend de ce fait à aucun changement, dans la mesure où Abdelhak Ben Chikha reconduira sûrement la même équipe-type alignée dimanche face aux Gafsiens.


Une «Dakhla» grandiose


En dépit des prix, jugés élevés par certains, l’affluence aura été grande au cours des deux derniers jours sur les points de vente. Pour les fans du club de Bab Jedid rien ne vaut le déplacement à Radès et la présence à cette fête et à ce moment historique.


Mieux encore, un groupe de supporters prépare une «Dakhla»  fracassante, d’après certains échos. Ils y travaillent jour et nuit afin d’être prêts à l’heure «H». Il est vrai que  les Clubistes n’ont plus remporté le titre depuis  douze ans, sevrés donc de consécration...


M.A.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com