Volley-Ball Nationale A – Finale Championnat de Tunisie aller : L’Espérance remporte la première manche avec panache





Trahis par la méforme de Zobolobé, les Banlieusards, à domicile, n’ont pu résister à la furia sang et or. Les coéquipiers de Belaid, font ainsi un grand pas vers le sacre.


La coquette cité de Sidi Bou Said  s’est replongée dans ses meilleurs souvenirs sportifs avant-hier. Ce public qui déferlait par vagues successives du «TGM» et des quartiers avoisinants, ces drapeaux multicolores agités avec frénésie rappelant la kharja de Bou Said El Béji, n’étaient pas sans rappeler certains grands moments que le volley-ball local a fait vivre à ses amoureux. Les Saydiens n’ont que trop attendu, il leur faut un titre. La pression était visible. Public et joueurs étaient tendus. Trop même. La preuve, cette entame de match très timide. Pourtant, en face, les visiteurs accumulaient eux aussi les fautes directes. Que de services ratés, que d’attaques out, que de fautes de fil… Ghazi Guidara tenta bien de s’appuyer sur Zobolobé, mais le pointu saydien était dans un jour sans. Du coup, l’Espérance reprit confiance en ses moyens, et Mehdi Ben Cheikh de faire dérouler un jeu simple mais efficace. Belaiba fit entrer alors Ben Brik à la place de Zayani. Les choses allèrent un peu mieux, sans toutefois empêcher les Sang et Or de remporter ce premier set méritoirement. La seconde manche connût un scénario complètement différent grâce à un vieux briscard qu’est Atef Loukil. En effet, Zobolobé prétendant une blessure pas tellement évidente quitta le terrain. Insistons sur l’indiscipline de ce joueur, qui a déjà eu pareil comportement dans le passé. En effet, on ne quitte le terrain qu’après autorisation de l’arbitre, et non de son propre chef. Bref, heureusement pour la Saydia, le remplaçant fut meilleur que le titulaire. La réussite de Loukil transcenda ses coéquipiers qui dominèrent cette manche de la tête et des épaules : 25-17.


Mais ce ne fût que feu de paille. Les banlieusards retombèrent dans le ratage des services et ne purent à aucun moment perturber la bonne réception des Belaid, Hamzaoui et Fehri. Le reste, fut l’affaire de Kaâbi. Loukil et Ben Brik, seuls, arrivaient à conclure sur les ailes. Guidara se démena comme un diable pour remettre à flots Ghézal et Toumi au centre mais ce fut insuffisant ; le calme espérantiste prit le dessus sur le sursaut rageur des locaux : 25-23.


La quatrième manche  vit Belaid et compagnie confirmer leur ascendant. Belaiba, l’entraîneur de la Saydia tenta bien de réutiliser Zobolobé, mais celui-ci enchaîna deux ratés en attaque et fut ressorti daredare. Le reste fut une question de fraîcheur physique. Et là, les visiteurs étaient plus jeunes donc plus frais. L’Espérance remporta la dernière manche (25-18) et le match plus facilement que prévu. La Saydia et Zobolobé peuvent –ils être encore une fois si timorés ? Nous ne le pensons pas. Le match retour, demain samedi, à la salle Zouaoui nous éclairera.


Matches de classement


On a joué des matchs de classement à Sfax et à Kélibia. Ainsi, l’ESS est venue plutôt facilement à bout du CSS local. Un match retour aura lieu demain à Sousse. Rappelons que ces équipes jouent pour les troisième et quatrième place. A Kélibia, le COK, privés de Ben Cheikh et Gara, a battu l’ASH, qui ne cherchait que…çà !!! Ainsi, les Haouaris accueilleront les aviateurs de Tunis et les Kélibiens recevront les Hammamlifois. Les vainqueurs assureront leur maintien en Nationale A. les vaincus auront à joueur un match barrage ; le perdant rétrogradera en Nationale B.


Mondher JEBENIANI


_________


Résultats


SAY - EST (1-3)


CSS - ESS (3 - 1)


COK - ASH (3 - 1)




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com