La revue des marchés du 22/05/2008 : Le Tunindex rebondit …





Au niveau international:


* Le pétrole franchit les 135 dollars le baril…


Le prix du pétrole a battu un nouveau record mercredi à New York, dépassant pour la première fois la barre des 135 dollars.


Le contrat à terme sur le brut de juillet coté sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), marché des matières premières, a gagné plus de 4 dollars, à 133,38 dollars, mais les prix ont augmenté jusqu'à 135,04 dollars, lors des échanges électroniques après la clôture. Il s'agit de la plus forte hausse en une journée depuis le 26 mars.


Le contrat sur le Brent de juillet coté sur l'ICE de Londres a franchi la barre des 132 dollars, gagnant 4,86 dollars à 132,70.


Ce nouveau record intervient alors que le département américain de l'Energie a annoncé mercredi que les stocks de pétrole brut des Etats-Unis ont diminué de 5,4 millions de barils, à 320,4 millions de barils au total, au cours de la semaine qui s'est achevée le 16 mai.


A la même date, les statistiques indiquent également une baisse de 800.000 barils des stocks d'essence, à 209,4 millions de barils, et une augmentation de 700.000 barils des stocks de distillats, à 107,8 millions de barils.


* L'euro marque une pause face au billet vert, au-dessus de 1,57 dollar…


L'euro marquait une pause face au dollar jeudi dans les échanges asiatiques, après la hausse de la veille, alors que la Réserve fédérale américaine (Fed) a suggéré la possibilité d'une pause monétaire aux Etats-Unis, ont indiqué des courtiers.


A l’ouverture de la séance, un euro valait 1,5769 dollar contre 1,5789 dollar mercredi.


La monnaie européenne baissait face à la devise japonaise, s'échangeant à 162,55 yens contre 162,71 la veille.


Le billet vert montait très légèrement face à la devise nippone, un dollar valant 103,08 yens, contre 103,02 mercredi soir.


L'euro s'est stabilisé après une séance de hausse la veille sur fond de remontée du moral des industriels allemands en mai, à la surprise générale, qui conforte les attentes d'un ralentissement de la première économie de la zone euro dans les mois à venir.


Le dollar a trouvé un peu de soutien suite au propos de la Fed qui a averti qu'elle allait sans doute en rester là pour le moment dans la baisse des taux, selon les minutes de sa dernière réunion monétaire diffusées mercredi, réunion au cours de laquelle elle avait encore baissé son taux directeur.


La Fed a cependant abaissé drastiquement ses prévisions de croissance pour 2008, jugeant désormais que face à une inflation accrue, à la chute de l'immobilier et à la restriction du crédit, le produit intérieur brut (PIB) devrait progresser entre 0,3% et 1,2% cette année, au lieu d'une fourchette entre 1,3% à 2% comme annoncé auparavant.


«Les opérateurs essaient de savoir comment interpréter au mieux les minutes de la Fed», selon un analyste.


* Le dollar australien au plus haut contre le dollar américain…


Le dollar australien a atteint jeudi son plus haut niveau par rapport au billet vert américain depuis 1983, selon les courtiers.


La devise australienne a atteint 96,54 cents US jeudi, battant son précédent record qui datait du 16 mars 1984 et qui était de 96,53 cents US.


Le dollar australien a été décroché du dollar américain et flotte depuis décembre 1983. Les analystes s'attendent qu'il reste au dessus des 96 cents US et poursuive sa progression jusqu'à la parité, déjà atteinte depuis plusieurs mois par le dollar canadien.


* France: les entreprises ont plus emprunté en 2007, surtout aux banques


En 2007, les entreprises françaises se sont davantage endettées qu'en 2006 et ont surtout fait appel aux emprunts bancaires, sollicitant moins les financements de marché, sur fond de crise financière, indique une étude publiée jeudi par l'Insee et la Banque de France.


Le besoin de financement des sociétés non financières (SNF) s'est creusé en 2007, à -78,1 milliards d'euros, après -57 milliards en 2006, souligne cette étude.


Alors que leurs investissements ont augmenté et que leur épargne brute a stagné, ce qui a réduit leur capacité à s'autofinancer, elles ont accentué leur recours à l'endettement.


A Tunis: Au niveau monétaire, le volume global de refinancement a été de -768.4 MTND (à la date du 20/05/2008), avec une ponction des liquidités, estimée relativement importante, compte tenu du niveau d’activité et de la détente sur les prix.


Le Taux de Marché Monétaire (TMM) s’est situé à 5,19.


Les avoirs en devises (au 20/05/2008) ont été estimés à 133 jours d’importation, contre 143 jours l’année précédente à la même date.


Au niveau du taux de change du dinar (au 20/05/2008), ce dernier s’est apprécié par rapport aux dollar américain, au yen japonais et au dirham marocain et il s’est déprécié par rapport à l’euro.


A la Bourse de Tunis :


La balance des variations a enregistré:


A la clôture de la séance: 21 titres à la hausse dont notamment : ASSAD 5,95%, ADWYA 5,81%, SOTET 4,48%, BH 3,03%, http://www.bvmt.com.tn/quotes/quote.jsp/code=210090contre 11 valeurs à la baisse dont notamment: STIP -2,80%, SIPHA -2,66%, SOKNA -2,17%, TINV -1,99%,       MAG -1,78%  de sorte qu’en définitive, le Tunindex clôture la séance à 2.942,48 points (+1.00%).


On retiendra de la journée, notamment:


- Une détente sur les taux;


- Une sur liquidité des agents qui a amené la BCT à une ponction des liquidités;


- Un marché boursier en consolidation baissière.


Najla Ben Attia


Analyste Senior: PERSPECO.


Laboratoire EURO-MED. D’Analyses Economiques.

 www.perspeco.com


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com