Dimanche 1er juin à «Carrefour», une journée de lutte contre le tabac : Une nouvelle occasion pour s’empêcher de se faire tuer…





Le tabac continue de tuer en Tunisie. Il fait 7000 morts chaque année. C’est une réalité alarmante qui doit inciter tout le monde à réagir. Convaincus du rôle de la sensibilisation, qui commence, paraît-il, à faire bouger les mentalités, médecins et professionnels dans la recherche pharmaceutique seront le 1er juin prochain, à la disposition du grand public à l’occasion de la Journée Mondiale de lutte contre le tabagisme pour les aider à arrêter de fumer, ou plutôt d’éviter de se faire tuer…


 


Tunis-Le Quotidien


Comme tous les ans, à l’occasion de la célébration de la Journée mondiale de lutte contre le tabagisme, le 1er juin est un journée durant laquelle on ne parle que des méfaits du tabac. Pour cette année, plusieurs manifestations ont été programmées. Parmi les actions, celle qui sera organisée, le dimanche 1er juin 2008, par les Laboratoires pharmaceutiques NOVARTIS PHARMA en collaboration avec la Société Tunisienne des Maladies Respiratoires (STMR).


Lors d’une conférence de presse qui a eu lieu hier dans un hôtel de Tunis, les représentants de NOVARTIS PHARMA, accompagnés du Pr Hichem Aouina, secrétaire générale de la STMR ont présenté l’objectif de cette journée.


L’action qui aura lieu à l’espace commercial «Carrefour» de Tunis, est une journée «porte ouverte»  destinée à la sensibilisation aux méfaits du tabac auprès du grand public. L’opération sera surtout destinée à aider les fumeurs à arrêter.


«Les personnes qui vont fréquenter l’espace «Carrefour» pendant cette journée, seront orientées vers une tente qui sera dressée sur les lieux dans laquelle ils auront l’opportunité de faire des tests gratuits du souffle, et du monoxyde carbone (CO) grâce aux équipements spéciaux», expliquent les responsables des Laboratoires NOVARTIS PHARMA .


L’opération permettra en fait d’évaluer le degré de dépendance de chaque fumeur.


Le Pr Hichem Aouina, fidèle à sa réputation de grand lutteur contre le fléau du tabagisme, a souligné à la même occasion le rôle très important de la sensibilisation, et a rappelé que la lutte contre le tabagisme en Tunisie s’est renforcée par la formation d’une commission nationale qui a été chargée de mettre en place un plan d’action national pour la lutte antitabac. «Ce plan a pour objectif de réduire de 25 % le nombre des fumeurs, au cours des dix prochaines années, d’abaisser le taux de morbidité et de mortalité en relation avec le tabagisme, de développer la législation et de mettre en place des mécanismes plus efficaces pour la mise en œuvre de cette législation », a-t-il précisé.


En exposant les statistiques sur la prévalence du tabagisme en Tunisie, qui reste élevée chez les adultes (surtout de sexe masculin avoisinant les 45 %) alors que chez la femme il tend a être majoré ces dernières années (se rapprochant de plus en plus de 10% dans certaines catégories socioprofessionnelles), les conférenciers ont noté que les études faites à l’échelle nationale ont montré que la moyenne des fumeurs, chez les jeunes de 20 ans et plus, est de 35,5 %.


L’enquête nationale sur la santé des adolescents et des jeunes scolarisés, fait ressortir, pour sa part, que 55,8 % des garçons et 17,7 % des filles, âgés entre 12 et 20 ans, ont goûté au moins une fois au tabac.


Pourtant d’importantes mesures et décisions visant à réduire le fléau du tabagisme, et à consacrer un comportement conscient et responsable ont été prises. Mais la prévalence de plus en plus élevée du fléau surtout chez les jeunes de 20 à 30 ans pousse aujourd’hui vers l’adoption de mesures encore plus strictes. Surtout qu’une loi interdisant de fumer dans les espaces publics reste toujours sans application depuis…10 ans. Un temps au cours duquel le tabagisme devrait avoir fait 70 mille morts parmi les Tunisiens….


H. GHEDIRI




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com