Logiciels de veille stratégique : Comment évaluer le retour sur investissement ?





Gains de productivité immédiats sur les tâches quotidiennes, opportunité d’une surveillance plus fine et gains de la veille ‘‘en réseau’’. Voici ce que propose Digimind, leader européen des logiciels de veille stratégique, par l’organisation, jeudi prochain à Tunis, de la première édition du Jeudi de la Veille sur «l’évaluation du retour sur investissement des logiciels de veille stratégique».


 


Tunis - Le Quotidien


Selon les gens de Digimind, et contrairement à d’autres solutions logicielles (par exemple les ERP (ou Entreprise Resource planning), les plateformes de veille et d’intelligence économique n’avaient pas, à ce jour, fait l’objet d’une réflexion approfondie sur le traitement de leur rentabilité.


Et voici entré en scène le logiciel Digimind Evolution dédié au retour sur investissement (ou Return on Investment –R.O.I.)… Digimind-Roi pour les intimes!


Il faut comprendre que le retour sur investissement est un indicateur déterminant pour convaincre en interne, piloter et mesurer le succès d’un projet outillé de veille. Il était en particulier au cœur des préoccupations des clients de Digimind, c’est-à-dire les grands comptes industriels européens.


Et, pour y répondre, Digimind a conçu une méthode prête à l’emploi d’évaluation du retour sur investissement d’un logiciel de veille stratégique à partir de son expérience des projets menés au sein de ces grands groupes depuis près de dix ans.


Cette méthode prend en compte les trois dimensions principales (ou les 3 étages de la fusée !) sur lesquelles des gains de productivité ont été clairement mesurés:


-Les gains de productivité immédiats sur les tâches quotidiennes et récurrentes de traitement de l’information (surveillance, collecte, analyse, diffusion …);


-Le coût d’opportunité d’une surveillance plus fine et plus étendue de l’environnement (passer de dix à cinquante thèmes surveillés, à équipe égale, sans encaisser de surcoûts conséquents);


-Les gains de la veille ‘’en réseau’’ basée sur la loi de Metcalfe et la diminution des coûts de transaction.


Rappelons ici que la Loi empirique énoncée par Robert Metcalfe, fondateur de la société 3Com et à l'origine du protocole Ethernet, peut être énoncée de la manière suivante : "L’utilité d’un réseau est proportionnelle au carré du nombre de ses utilisateurs ." De fait, elle explique aussi bien les effets de réseau liés aux technologies de l'information que les systèmes de réseautage social ou le World Wide Web.


En conséquence, pour Digimind, il ressort clairement de ce travail que l’augmentation du retour sur investissement est fortement liée au nombre de personnes impliquées dans les dispositifs de veille. Ainsi, pour un projet de veille basé sur une équipe de 4 à 5 personnes et une communauté de destinataires de 50 personnes, il est possible d’obtenir des gains de l’ordre de 400% à 500% de l’investissement initial consenti, et ce, dès la fin de la première année du projet. Pour des projets de veille déployés à l’échelle de groupes entiers, sur 500 à 1000 utilisateurs, le ROI peut rapidement dépasser 1000%, à l’issue de deux ou trois années de développement du projet.


Manoubi AKROUT


manoubi.akrout@planet.tn




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com