Gafsa : Encore une épouse infidèle trahie par son amant





Son nouveau statut de femme mariée ne l’a pas empêchée de renouer avec ses premières amours. Du coup, son amant en a profité pour filmer leurs ébats.


Le film a fait, depuis, le tour de la ville de Gafsa …


Tunis - Le Quotidien


Deux ans de prison, tel est le verdict rendu par le tribunal de Gafsa à l’encontre de l’accusée qui, depuis 2005, est poursuivie par son mari. Ce dernier avait, en effet, porté plainte accusant sa douce moitié d’adultère.


Revenons, toutefois, aux faits. Tout a commencé en 2005. L’été battait son plein et alors qu’elle faisait la sieste, son téléphone sonna. A l’autre bout de la  ligne, une voix qui lui est familière la surprend et la met dans tous ses états.


En effet, il s’agit de son ex-fiancé qui lui annonça son retour au pays. Dans d’autres circonstances, cette nouvelle lui aurait fait plaisir. Mais, maintenant, vu qu’elle s’était mariée, elle a prié son interlocuteur de raccrocher et la laisser tranquille.


Malheureusement son ex fiancé ne lâcha pas prise et continua à l’appeler jusqu’à ce qu’il finisse pas avoir gain de cause.


Justement, dans un moment de faiblesse, l’épouse céda à la tentation et accepta de rencontrer son prince charmant.


Les deux amants se rendirent, alors dans un appartement où ils passèrent presque toute la journée.


On passa directement aux choses sérieuses. Les deux amants vécurent des moments de plaisir intense.


Du coup, pour éterniser ces moments l’amant décida de filmer ces ébats. L’épouse était-elle au courant ? Telle est la question … d’autant que quelques jours plus tard, le film en question avait fait le tour de la ville de Gafsa.


La nouvelle ne tarda pas  à parvenir à l’époux qui, pour avoir le cœur net, décida d’affronter sa femme.


Finalement, il porta une première plainte. Il se désista, toutefois, après que sa femme lui ait montré le film en question lequel ne contenait que des scènes de retrouvailles ne dépassant aucune limite morale. Alors, vu qu’il s’agit de l’ex-fiancé, venu récupérer les lettres qu’il avait envoyées à l’épouse à l’époque où elle était fiancée à lui, le mari avait décidé de pardonner à sa femme ce petit écart de conduite. Affaire close, dira-t-on.  Pas pour longtemps, puisque en 2007, l’époux fut contracté par un ami qui lui avait remis un CD bizarre.


En rentrant chez lui l’époux visionna tranquillement le CD. Grande fut sa surprise en tombant sur une scène de quinze minutes dont l’héroïne n’est autre que sa femme qui se donnait à fond à son amant.


Pis encore, l’épouse faisait preuve d’une imagination telle que son mari avait cru qu’il était face à une véritable star de Hard.


Le choc était tel que le malheureux mari s’était rendu immédiatement au premier poste de police pour porter plainte.


L’épouse fut arrêtée et traduite avant-hier devant la justice.


Alors , pour se défendre, elle a donné une autre version des faits. L’accusée a déclaré, ainsi qu’après avoir accepté de rencontrer son ex-fiancé, ce dernier l’a menacée de remettre à son mari des lettres qu’elle lui avait envoyées quelque temps avant son mariage.


Craignant le pire, l’accusée avait accepté d’accompagner son amant pour faire un petit tour à bord de sa voiture.  Il faisait, ce jour-là, chaud. Alors, lorsqu’il avait servi à boire un  petit verre de jus, elle n’avait pas imaginé que ce liquide contenait une matière stupéfiante. Depuis, elle ne s’était rendue compte de rien, jusqu’à ce qu’elle fut surprise par ce film circulant dans toute la ville.


N’empêche que la cour l’a condamnée à deux ans de prison ferme.


H.M.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com