Coupe de Tunisie (Quarts de finale) : A El Menzah et Hammam-Lif, incertitude, à Sousse gare à l’hébétude





Le rideau définitivement tombé sur le championnat, place à la Coupe de Tunisie au stade de ses quarts de finale.


Un tour tronqué toutefois, au vu du report du match EGSG - ESHS. Sinon, c’est l’indécision totale à El Menzah, Hammam-Lif et même Sousse où le cendrillon de l’épreuve, et non moins mastodonte de par son passé, le COT croit dur comme fer en un haut fait retentissant et renversant.


 


ST - CSS, voilà  un classique qui a toujours réconcilié les puristes avec le football dans son acception noble, quels que soient le cadre et l’enjeu de mise. Pour preuve, la récente confrontation qui les a réunis à Sfax, sanctionnée par une parité pléthorique (2 - 2) où le beau jeu fut roi. Pour le présent exercice, les deux équipes n’ont plus que la Coupe pour sauver une saison la plus miséreuse depuis des décennies côté sfaxien, et finalement très frustrante pour les Stadistes, malgré une cinquième place, théoriquement probante. En effet, la dixième place du CSS ne manque pas d’interloquer et de heurter  l’entendement de tous les sportifs.


Et pour les Vert et Rouge, appelés à conserver une quatrième place, au prix de l’engrangement d’un petit point à Hammam-Lif contre une équipe à domination de réservistes, la défaite essuyée a généré un profond sentiment d’aigreur et de désappointement. Un gâchis incommensurable quand on sait que ce quatrième rang est qualificatif à la Coupe arabe avec ses irréductibles dividendes financiers. Toutes ces considérations devraient émoustiller davantage l’ardeur conquérante des deux équipes.


A quelques encablures d’El Menzah, le stade de Hammam-Lif risque de pâtir de son exiguïté en dépit des nouvelles travées construites il y a deux années. Sur le papier, l’EST possède un léger avantage qui peut parfaitement s’édulcorer sur le rectangle vert. En effet, les atouts affichés  par les banlieusards du Sud, depuis le démarrage de leur opération-sauvetage, excellemment réussie du reste, sont très persuasifs: robustesse défensive, efficacité offensive, automatismes bien huilés, personnalité collective. Côté sang et or, c’est à proprement parler la relance,depuis le retour du Brésilien Cabral. L’équipe s’est comme libérée et la mayonnaise semble avoir totalement pris, à la lumière de cette belle symbiose entre les jeunes et les anciens. Autant dire que les débats offriront un spectacle assurément haut en couleurs.


Enfin, à Sousse, tout un chacun sera curieux de voir la réaction de l’ESS, après le scénario - catastrophe de la perte du championnat. La famille sahélienne élargie, a-t-elle eu le temps de panser ses blessures? Toujours est-il que les joueurs, tout au moins, doivent user d’une grande faculté de surpassement à même de les astreindre à faire la part des choses.


Car, en face, il y aura un COT motivé à fond après sa qualification au détriment de l’USM et dont l’atout majeur est d’ordre mental. Les Cotistes, quoique divisionnaires, sont, en effet, plus que jamais aiguillonnés à l’idée de faire reluire l’image scintillante du grand COT des années 70-80.


Wahid SMAOUI


___________


 


Rétro


ST-CSS


Bilan Coupe


2 qualifications pour le ST


1964 2-0 (1/8)


1966 2-0 (1/2) et deux pour le CSS


1977 3-0 (1/4)


1984 2-0 (1/8)


Curiosités


- Premier déplacement pour le CSS et premier adversaire de Ligue 1 pour lui.


- Premier adversaire de Ligue 1 pour le ST


CSHL-EST


Bilan coupe


Six confrontations, six victoires de l’EST (1964 - 1969 - 1981 - 1986 - 1997 - 2000.


Curiosités


- L’EST affronte pour la 3e fois de suite un adversaire de Ligue I (CA - CAB - CSHL)


- Le CSH-Lif pour la 3e fois d’affilée évolue chez lui.


ESS-COT


Bilan Coupe


Une qualification pour l’ESS 1971 (0-0 penalties) et une qualification pour le COT en 1987 (1-1), penalties (1/16e).


Curiosités


L’ESS a toujours affronté un adversaire de second plan en Coupe et le COT effectue son premier déplacement après quatre victoires à Mellassine aux tours précédents.


 A.D.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com