Affaire Olmert : Les Palestiniens craignent des répercussions négatives sur les négociations





Le Quotidien-Agences


L'Autorité palestinienne a estimé hier que la crise politique en Israël, où les appels à la démission du Premier ministre Ehud Olmert se multiplient, aurait des "répercussions négatives" sur le processus de paix israélo-palestinien. "Il ne fait pas de doute que ce qui se passe en Israel aura des répercussions négatives sur les négociations", a déclaré le porte-parole du président palestinien Mahmoud Abbas, Nabil Abou Roudeina.


"Mais il s'agit d'une affaire israélienne interne. Ce qui compte pour nous est de voir en Israel un Premier ministre attaché au processus de paix", a-t-il ajouté.


Le chef du parti travailliste et ministre israélien de la Défense Ehud Barak a appelé Olmert, mis en cause dans une affaire de corruption, à quitter ses fonctions.


Il s'exprimait au lendemain d'un témoignage clef devant la justice israélienne d'un homme d'affaires israélo-américain qui a dit avoir versé près de 150.000 dollars en liquide à Olmert, qui dirige le parti centriste Kadima.


Israël et les Palestiniens ont repris les négociations de paix en novembre dernier sous le parrainage des Etats-Unis avec l'objectif affiché de parvenir à un accord de paix avant la fin 2008s.


"Il s'agit d'une affaire israélienne interne et nous espérons qu'il ne se traduira pas par une escalade contre les Palestiniens", pour détourner l'attention de cette crise, a pour sa part déclaré  le négociateur palestinien Saeb Erakat.


"Nous espérons aussi qu'elle n'aura pas des répercussions négatives sur les efforts déployés pour parvenir à un accord de paix avant la fin de l'année", a-t-il ajouté.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com