La revue des marchés du 29/05/2008





Le Tunindex en nette hausse…


Au niveau international:


* Le pétrole revient aux alentours de 130 dollars le baril…


Les cours pétroliers sont redescendus près de 130 dollars le baril après avoir gagné deux dollars mercredi, la hausse du dollar éclipsant les craintes liées à l'approvisionnement au Nigeria.


Le matin, le brut léger américain perdait 56 cents, soit 0,43%, à 130,47 dollars le baril. Le dernier record du WTI remonte à jeudi dernier, à 135,09 dollars.


Le Brent de la mer du Nord cédait 87 cents, soit 0,66%, à 130,06 dollars. Son dernier record, également jeudi dernier, est de 135,14 dollars.


Mercredi, le brut léger a perdu jusqu'à près de trois dollars à New York avant de remonter fortement en deuxième partie de séance.


Les rebelles du Mouvement pour l'émancipation du delta du Niger ont annoncé leur intention de lancer une série d'attaques à la voiture piégée à l'occasion du premier anniversaire de la présidence d'Umaru Yar'Adua .


Les marchés semblent cependant moins sensibles à ce facteur haussier qu'à la progression persistante du dollar, dans lequel sont réglés les achats pétroliers, face à d'autres devises de référence comme l'euro et le yen. Le billet vert conserve ses gains de la séance de la veille, après des chiffres de commandes de biens durables meilleurs attendus aux Etats-Unis.


Le marché va surveiller désormais le nouveau rapport hebdomadaire sur les stocks pétroliers américains, attendu. Les analystes anticipent une stabilité des réserves de brut, une baisse de 200.000 barils pour l'essence et une hausse de 800.000 barils pour les produits distillés.


* L'euro perd du terrain face au dollar…


L'euro perdait du terrain hier face au dollar, le billet vert étant soutenu par des statistiques économiques moins mauvaises que prévu aux Etats-Unis alors que, côté européen, les indicateurs inquiétants se succèdent.


A l’ouverture de la séance, l'euro s'échangeait à 1,5611 dollar, contre 1,5641 mercredi.


L'euro s'appréciait par contre face au yen à 163,89 yens contre 163,77 yens la veille. Le dollar de même progressait légèrement face à la devise nippone, à 104,98 yens, contre 104,71 yens mercredi soir.


Mercredi, ce sont les commandes de biens durables aux Etats-Unis, qui ont reculé de seulement 0,5% en avril, alors qu'un déclin de 1,5% était attendu.


«Sur la base de ce nouvel optimisme vis-à-vis du billet vert, le dollar pourrait bientôt tester le seuil récent des 105,70 yens» face à la devise nippone, a même précisé cet expert.


Cette perspective d'un atterrissage en douceur de la première économie mondiale, après la crise des «subprime», repousse l'éventualité d'une nouvelle baisse des taux d'intérêt --outil fortement utilisé ces derniers mois pour redynamiser l'économie, mais ayant clairement entamé l'attractivité du billet vert par rapport aux autres devises.


La livre sterling baissait face à l'euro, à 79,14 pences pour un euro, comme face au billet vert, à 1,9726 dollar.


Le franc suisse baissait face à l'euro, à 1,6257 franc suisse pour un euro, tout comme face à la monnaie américaine, à 1,0414 franc pour un dollar.


A Tunis: Au niveau monétaire, le volume global de refinancement a été de -464.4 MTND (à la date du 27/05/2008), avec une ponction des liquidités, estimée relativement importante, compte tenu du niveau d’activité et de la détente sur les prix.


Le Taux de Marché Monétaire (TMM) s’est situé à 5,13%.


Les avoirs en devises (au 27/05/2008) ont été estimés à 134 jours d’importation, contre 144 jours l’année précédente à la même date.


Au niveau du taux de change du dinar (au 27/05/2008), ce dernier s’est déprécié par rapport au dollar américain, à l’euro, au yen japonais et au dirham marocain.


A la Bourse de Tunis


La balance des variations a enregistré:


A la clôture de la séance: 20 titres à la hausse dont notamment:       



Contre 7 valeurs à la baisse dont notamment:



Les plus fortes quantités sont:



De sorte qu’en définitive, le TUNINDEX clôture la séance à  2 950,88 points  (+0.62%).


On retiendra de la journée, notamment:


- Une détente sur les taux;


- Une surliquidité des agents qui a amené la BCT à une ponction des liquidités;


- Un marché boursier en nette hausse.


Najla Ben Attia


Analyste Senior: PERSPECO.


Laboratoire EURO-MED


d’analyses économiques.


www.perspeco.com




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com