Les jeunes, la voyance et la visite des marabouts : Ils n’y croient pas du tout





Croire en l’existence de forces invisibles en dehors de la force divine relève de l’occultisme. En effet, à voir le nombre de personnes qui hantent les cabinets des voyants surtout en cette période d’examens, il y a de quoi se poser des questions! Les jeunes utilisent-ils amulettes et talismans pour réussir? Et comment traduisent-ils justement les dessous de ce phénomène ?


 


Tunis-Le Quotidien


Les marabouts et les mausolées de Sidi Mehrez, Sidi Bel Hassen, Lella Arbia et autres fourmillent en ce moment. En cette période de l’année, certaines personnes courent invoquer leur aide pour que leurs enfants réussissent leurs examens ! Dans un autre registre pas très éloigné, d’autres recourent aux charlatans pour leur filer un petit talisman qui aurait «l’effet magique» d’obtenir…de bonnes notes ! D’autres, se contentent juste d’aller voir l’un des fameux voyants pour leur prédire l’avenir de leurs enfants. Notre religion exige qu’on ne doit jamais croire aux prédictions des voyants même si elles s’avèrent justes. Chez certaines mentalités peu évoluées, presque tous les domaines sont concernés par les croyances et les pratiques magiques et occultes, notamment le traitement des malades et la réussite aux études. De nombreux phénomènes sont certes intrigants. Aucune explication rationnelle ne peut élucider les mystères de certains faits qui ne semblent obéir à aucune logique. L’esprit humain, reconnaissant l’impossibilité d’obtenir des réponses et des explications logiques, renonce à chercher l’origine et les causes de ces phénomènes. Autrefois, seules les personnes ayant un niveau intellectuel très restreint et un esprit limité croyaient à l’occultisme. Elles se rendaient fréquemment chez les voyants et autres charlatans par ignorance. Jeunes et moins jeunes, éclairés ou ignorants peuvent y croire. Massivement médiatisée, la voyance est en passe de devenir un secteur commercial à part entière. Sa rentabilité pousse plusieurs à s’investir dans le secteur. Certains misent sur leur «soi-disant» connaissance astrale pour faire le diagnostic du passé et de l’avenir de leurs clients. D’autres, en revanche, jouent la carte de la… «foi» ! Ils prétendent avoir un don divin qui leur permet de prédire et vont jusqu’à recourir à des versets coraniques pour rendre leurs talismans plus crédibles. Mais pour ces charlatans, la voyance et les prévisions demeurent un moyen sûr pour se faire plein d’argent. A un âge jeune, on est certes encore immatures, mais on ne devrait pas être crédules ! Un minimum de quotient intellectuel, de culture et de piété, pousse à boycotter ces «services». Or plusieurs jeunes, essentiellement les filles, s’avèrent des visiteurs fidèles des sites de voyance. Ils suivent également ces émissions télévisées qui leur prédisent l’avenir et le taux d’entente avec les élus de leur cœur. Un tout petit peu de logique devrait pourtant mettre à nu cette arnaque.


 


Akrem, 20 ans, trouve le fait de se rendre chez les voyants ou encore de visiter les marabouts, pour invoquer leur aide, totalement blâmable. «Si l’on considère les choses d’un point de vue logique et pragmatique, on jugera ce genre de pratiques totalement ridicules. Cela relève de l’ignorance et d’un intellect limité. Personne n’a jamais rien s’il ne fournit pas d’efforts. Ce n’est pas parce qu’on a promis du couscous à la viande à un certain Sidi …, mort depuis des centaines d’années, qu’on va pouvoir rester les bras croisés et aspirer à réussir. C’est complètement absurde ! Avec tous mes respects pour ces personnes saintes, je ne pense pas qu’elles puissent nous être d’une quelconque aide !. Pis encore, certains se rendent chez des voyants pour qu’ils leur mijotent une sorte de potion magique qui, comme par miracle, transforme les cancres en génies ! C’est totalement absurde. Celui qui veut réussir n’a qu’à travailler, le reste dépend uniquement du destin et de la volonté de Dieu», dit-il.


Mohamed Oussama, 20 ans, dit qu’il n’y croit pas du tout. «C’est en période de stress ou de crise ou lorsque les événements échappent au contrôle de l’être humain qu’il devient enclin à croire aux choses occultes. Il sent un besoin urgent d’expliquer et de trouver des réponses à ses défaites et ses échecs. Il a besoin d’exorciser ses craintes, quitte en cela à jeter son dévolu sur le domaine occulte. Il lui sera beaucoup plus facile de penser qu’on lui a jeté un mauvais sort ou qu’il a été victime d’une œuvre maléfique. C’est une manière de fuir ses problèmes. Il croit trouver la solution d’un problème qui ne cesse de se compliquer. C’est ainsi, d’ailleurs, que la divination, l’invocation des esprits, l'astrologie, les envoûtements, ou l'utilisation des amulettes ont survécu jusqu'à présent malgré l’avancée de la science. Or, il aurait été plus judicieux d’épargner son argent et de se mettre au travail pour changer  de situation ! Encens, talismans et amulettes ne seront d’aucune utilité ! Les pieux et honnêtes morts ne peuvent être d’aucune aide et encore moins les voyants ! Une fois, l’un de mes amis est allé voir une voyante qui lui assuré qu’il allait réussir. Le jeune homme s’est senti serein et il n’a plus fait d’efforts. Ensuite, il a raté son examen ! Voilà une preuve concrète qu’il ne s’agit que d’arnaque et de charlatanisme. Celui qui veut réussir n’a qu’à travailler et le reste est une question de destin que seul le Tout-Puissant détient», dit-il.


Mohamed Bel Haj Hamida, 20 ans, ne croit pas non plus à l’occultisme. «Je sais d’avance que ces voyants ne sont que des escrocs et des commerçants qui vendent l’illusion purement et simplement aux personnes ignorantes, crédules et naïves. Je crois que la personne forge elle-même son destin. Nous ne récoltons que ce que nous semons et le reste est une affaire divine. Celui qui veut réussir n’a qu’à travailler et retrousser les manches. Aucun être humain, de son vivant ou même après sa mort, n’est capable de savoir ce qui va se passer ou de changer le destin des autres. D’ailleurs, je ne me souviens pas avoir entendu parler d’une seule prévision qui s’est vraiment concrétisée à la lettre ! Les seules personnes qui étaient capables d’avoir des prédictions fiables et sûres, sont les Prophètes et même ces derniers ne pouvaient pas se prononcer sans que Dieu ne le leur permette. Malheureusement, le phénomène s’est de plus en plus propagé et les gens, toutes catégories confondues, y croient. A mon avis, ils sont des êtres ratés et faibles qui n’acceptent pas d’assumer la responsabilité de leurs défaites. Ils n’ont pas surtout les ressources qu’il faut pour faire face à leurs problèmes», dit-il


Mohamed Choukani, 20 ans, ne croit pas non plus que ces pratiques puissent être quelconque apport. «Je continuerai à ne jamais croire à cette soi-disant capacité de prédire l’avenir ou le contourner. Cela dit, il est probable que certains soient dotés d’un don spécifique. Ils sont tellement bons et dévoués envers Dieu qu’il leur permet d’avoir un sixième sens très développé. Mais les voyants le font pour gagner leur vie et ils manquent de foi, du coup ils ne sont pas crédibles. Et puis, les tarots, le café, les cartes etc. démontrent que ces prédictions ne viennent sûrement du Très-haut ! Lorsque je veux réussir, je me mets à travailler. Le bout du sucre sous la langue et le talisman (h’jeb) qu’on porte sur soi pour réussir un examen ne sont que chimères», dit-il.


Abir CHEMLI




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com