Eté 2008 : Opération toilettage pour 85 plages !






En prévision de l’été 2008, l’Agence de Protection et de l’Aménagement du Littoral (APAL) a déjà entamé son programme de nettoyage des plages. L’intervention touchera cette année 85 plages.


 


Tunis-Le Quotidien


Reflétant les tendances du climat de notre époque, le dérèglement du calendrier des saisons influe directement sur le comportement des gens qui se précipitent et adoptent des habitudes saisonnières parfois très paradoxales. Ainsi, sous l’effet d’un mercure qui n’a pas attendu la fin du printemps pour renouer avec les températures de 40°C, les amateurs des baignades ont déjà pris le chemin de la plage.


Entre les banlieues sud et nord de Tunis, il n’est plus étonnant de voir les gens se baigner. Ces baigneurs pressés des banlieues, formés en majorité de jeunes lycéens en pleine période d’examens, profitent du temps plus ou moins chaud pour aller passer les heures creuses sur la plage. Le problème c’est, qu’excepté certaines régions, les travaux de nettoyage des plages n’ont pas encore démarré.


En effet, les campagnes de nettoyage des plages en prévision de la saison estivale de 2008 devaient officiellement débuter le 15 mai courant.


Le programme d’intervention, élaboré par l’Agence de Protection de l’Aménagement du Littoral (APAL) en coordination avec les communes concernées, doit durer cinq mois.


Les actions qui vont se poursuivre jusqu’au 15 octobre concerneront 85 plages, et ce, selon le programme qui nous a été communiqué par les services du ministère de l’Environnement et du développement durable. Au niveau de 74 plages, l’intervention consistera en des opérations de tamisage du sable. Cette action s’étendra sur 85 kilomètres, soit un peu plus de 1460 hectares.


Parallèlement, et sur 11 autres plages, l’intervention, qui se fera moyennant des engins spéciaux, a pour but de prélever jusqu’à 32 mille m3 de déchets, principalement des algues.


En plus du nettoyage du sable, la campagne de l’APAL portera également sur le contrôle de la qualité des eaux de baignade. En coordination avec les services de la santé publique et les municipalités des villes concernées, l’APAL doit assurer un contrôle continu de la qualité de l’eau à travers les analyses bactériologiques. 515 stations de contrôle ont été à cet effet établies sur la longueur du littoral.


Compte tenu de l’importance de la sensibilisation pour une meilleure implication du public dans les efforts destinés à préserver des plages propres, les intervenants ont concocté un menu très diversifié qui sera élaboré dans le cadre d’une action ambulante sous forme d’un village environnemental intégré. Cette action, qui sillonnera le littoral national durant les deux mois de juillet et août, est destinée à inciter les gens à préserver la propreté des plages et à respecter l’environnement littoral. 


H. GHEDIRI




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com