Mesures présidentielles pour consolider la médecine spécialisée dans les régions






Carthage-TAP


En concrétisation de la volonté de rapprocher davantage les services de la médecine spécialisée des citoyens, le Président Zine El Abidine Ben Ali a présidé, hier matin, un Conseil ministériel consacré à l’examen des moyens de consolidation de ces prestations, dans les zones intérieures prioritaires.


Le Conseil a passé en revue les indicateurs de la situation actuelle de la médecine spécialisée, au niveau de la diversité des spécialisations, du nombre des médecins spécialistes, de leur répartition sur les gouvernorats et des besoins des zones prioritaires en médecine spécialisée.


Le Conseil a enregistré, dans ce contexte, l’excellent niveau des spécialités médicales disponibles dans le pays. Il a, d’autre part, passé en revue les moyens de répondre aux besoins immédiats en médecins spécialistes, dans les hôpitaux régionaux de l’intérieur, de manière à rapprocher les services médicaux spécialisés des citoyens et à renforcer la couverture sanitaire.


Dans le but de renforcer les services médicaux spécialisés dans les zones prioritaires, le Conseil a décidé les mesures suivantes :


- Augmentation du nombre de postes consacrés au concours de résidant en médecine de 450 à 500.


- Augmentation du nombre des recrutements autorisés pour le ministère de la Santé publique, à partir du budget de l’année 2009, afin de consolider les recrutements possibles en médecine spécialisée.


- Majoration des indemnités de travail dans les zones prioritaires.


- Généralisation de l’indemnité de travail dans les zones prioritaires, pour englober la pneumo-phtisiologie, la médecine d’urgence et les pharmaciens biologistes.


- Remplacement par des médecins spécialistes, des médecins qui quittent le secteur public tout en révisant la répartition, selon les possibilités, au profit des régions intérieures.


- S’assurer de la régularisation de la situation envers la loi sur le service national, lors du recrutement ou de l’installation.


- Veiller à ce que les recrutements des médecins spécialistes dans les régions interviennent dans le cadre d’équipes sanitaires intégrées, à la mise en place et au développement de pôles régionaux de la médecine spécialisée.


- Consolider la durée du service effectué dans les gouvernorats prioritaires comme double dans le décompte des années d’ancienneté.


Le Chef de l’Etat a recommandé de veiller au suivi de ces dispositions, de manière à garantir la réalisation des objectifs escomptés et contribuer à valoriser les investissements  effectués, dans le domaine de la modernisation de l’infrastructure de base hospitalière et de l’installation d’équipements médicaux évolués, dans les zones intérieures.

Il a, également, recommandé d’œuvrer à consolider l'expérience du parrainage de services de soins des hôpitaux régionaux, par les services de soins des centres hospitalo-universitaires.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com