Formation du gouvernement libanais : Pas de date-butoir selon Siniora






Le Quotidien-Agences


Le Premier ministre libanais Fouad Siniora a refusé hier de fixer une date-butoir pour la formation du gouvernement d'union nationale, après la fin de ses consultations avec les blocs parlementaires de la majorité et de l'opposition.


"Je ne m'impose aucune date précise. Mais si j'étais en mesure de trancher la question en une heure, je ne lui consacrerais pas cinq minutes de plus", a affirmé Siniora, qui a nié l'existence d'"obstacles".


Il doit désormais faire part des résultats de ses entretiens au nouveau président de la République, Michel Sleimane.


Siniora a indiqué qu'il poursuivrait les consultations à un niveau bilatéral, avec les principaux leaders de la majorité antisyrienne et ceux de l'opposition soutenue par Damas et Téhéran.


Reconduit dans ses fonctions, le Premier ministre a été chargé par Michel Sleimane de constituer un gouvernement conforme aux dispositions scellées par l'accord interlibanais signé à Doha le 21 mai, qui a mis fin à 18 mois de paralysie institutionnelle.


"Nous voulons que ce gouvernement reflète le consensus libanais et l'accord conclu à Doha. J'oeuvrerai en ce sens dans les prochains jours", a ajouté Siniora.


Les portefeuilles vont être répartis afin d'assurer une représentation à chaque communauté religieuse ainsi qu'un équilibre entre chrétiens et musulmans.


Fin novembre 2006, six ministres de l'opposition avaient démissionné pour protester contre la décision du cabinet d'appuyer la formation d'un tribunal international afin d'enquêter sur l'assassinat, en février 2005, de Rafic Hariri.


Ces démissions avaient plongé le Liban dans une grave crise politique qui avait dégénéré début mai en violences intercommunautaires, les pires depuis la guerre civile (1975-1990), avec la mort de 65 personnes.

L'accord de Doha, signé sous le parrainage du Qatar, a permis l'élection dimanche dernier de Michel Sleimane, l'ancien chef des armées, qui a reconduit mercredi Siniora dans ses fonctions, malgré les réticences de l'opposition.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com