Agriculture : Préparatifs de la saison des moissons





Tunis - TAP


Les préparatifs de la saison de moisson des céréales ont été, au centre d'une réunion de travail organisée, hier, à Tunis, à l'initiative de l'Union tunisienne de l'agriculture et de la pêche (UTAP).


Cette réunion a permis de faire le point sur l'état d'avancement de la saison des grandes cultures et de débattre des mécanismes à mettre en place en vue de valoriser, de collecter et de stocker la production dans les meilleures conditions.


Présidant les travaux de cette réunion, M.Mabrouk El Bahri, président de l'UTAP a qualifié cette année d'"exceptionnelle" pour les agriculteurs, compte tenu du déficit pluviométrique enregistré dans la plupart des régions du pays.


Ce phénomène climatique a eu pour conséquence directe la baisse du rendement de l'ensemble des exploitations céréalières, a-t-il ajouté. M.El Bahri a mis l'accent sur les efforts déployés par les agriculteurs en matière de lutte contre les aléas climatiques qui ont caractérisé l'actuelle saison agricole.


Sur un autre plan, le président de l'UTAP a mis en exergue les mesures présidentielles décidées en faveur du secteur agricole en général et de la filière céréalière en particulier.


Il a insisté sur la nécessité de réunir toutes les conditions devant assurer le succès de la saison céréalière au niveau de la moisson, de la collecte, du transport ou du stockage et de valoriser toutes les superficies consacrées à la céréaliculture.


Les participants à cette réunion ont fait état de l'engagement des agriculteurs à s'investir matériellement pour augmenter la production céréalière, réaliser l'autosuffisance en cette denrée de base et garantir la sécurité alimentaire nationale.


Ils ont appelé à réviser le calibrage des céréales conformément à des critères objectifs qui prennent en considération l'impact négatif des changements climatiques sur la qualité des produits agricoles, plaidant pour une plus grande souplesse des banques lors du remboursement des crédits agricoles.


Ils ont également insisté sur l'importance de doter certaines régions du pays de moissonneuses, de lutter contre toute forme de spéculation sur les céréales et d'assurer le transport vers les centres de collecte.


Les participants ont recommandé de créer des centres de collecte des fèves sèches et d'inciter les agriculteurs à les cultiver.


Il convient de signaler que le nombre des centres de collecte relevant de l'Office des céréales s'élève à 52 centres répartis sur tous les gouvernorats du pays aux cotés des 8 centres privés dont la capacité totale de stockage est estimée à 12 millions de quintaux.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com