Carla Sarkozy : Nicolas a cinq ou six cerveaux, remarquablement irrigués





Dans un livre à paraître aujourd’hui, la Première dame de France aborde aussi bien sa relation avec le Président qu'avec Rachida Dati, et son futur à l'Elysée. Morceaux choisis.


Le Quotidien-Agences


Carla Bruni lève le voile. Discrète, presque effacée lors des voyages officiels, elle a finalement choisi de se livrer longuement dans un ouvrage, «La véritable histoire de Carla et Nicolas» (Editions du Moment), de Valérie Bénaïm et Yves Azéroual. Un livre où, fait rare, une Première dame de France parle de sa relation avec le Président de la République. De leur rencontre, également, lors du fameux dîner chez Jacques Séguéla en novembre 2007. «Un dîner de copains» organisé par le célèbre publicitaire, qui avait confié avoir «vécu en direct le coup de foudre présidentiel. Ils ne s'étaient jamais vus et je pense qu'ils ne se quitteront plus jamais.»


Une rencontre arrangée, confie-t-elle. «En arrivant, j'ai compris que c'était un blind date. Il y avait trois couples et nous deux, deux célibataires. Cela (le coup de foudre, ndlr) a été immédiat, confirme Carla Bruni, citée dans Le Parisien. Je ne m'attendais pas à quelqu'un de si drôle, de si vivant. Son physique, son charme, son intelligence m'ont séduite. Il a cinq ou six cerveaux, remarquablement irrigués. Je n'ai pas connu de crétins auparavant, ce n'était pas mon genre. Mais lui, ça va très, très vite».


Six mois plus tard, son admiration reste intacte : «C'est inimaginable ce qu'il travaille. Il est comme nous tous, un peu comme Sisyphe, il aime porter la pierre. Mais il est de bonne composition. Trois rayons de soleil et il trouve la vie magnifique.»


«Je n'ai aucune intention de changer de métier»


Sa rivalité avec Rachida Dati ? «Je la vois fréquemment, elle me fait beaucoup rire. Les rumeurs doivent prendre leurs sources dans le fait que c'est une amie de l'ex-femme de mon mari. Mais il n'y a vraiment aucune hostilité entre nous. Je lui ai même envoyé deux adresses d'amis pour ses réunions d'appartement dans le VIIe arrondissement durant sa campagne municipale.»


Pour son avenir, Carla Bruni se fixe deux priorités : «agir globalement sur la pauvreté dans le monde et lutter contre l'ignorance». Mais elle n'oublie pas sa carrière artistique, avec la sortie le 21 juillet de son troisième album, dont le titre n'est pas encore connu. «Je n'ai aucune intention de changer de métier. J'ai une fonction, mais ce n'est pas un métier. Je ne suis qu'une chanteuse de folk. Je raconte des petites histoires qui sont les mêmes que les vôtres. Il n'y a rien de subversif. Ce qui va changer, c'est que je ne vais pas faire de scène. Le temps que mon mari reste président de la République. Il va falloir s'y habituer». Une ligne à tenir pendant encore quatre ans… ou neuf ans.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com