Une frappe contre l’Iran se précise – Mofaz : «Nous l’attaquerons»





Le Quotidien-Agences


Un vice-Premier ministre israélien, Shaoul Mofaz, a affirmé, dans une déclaration publiée hier, envisager une attaque contre des installations nucléaires iraniennes considérant que les sanctions internationales contre l'Iran s'avéraient inopérantes.


"Si l'Iran poursuit son programme d'armement nucléaire, nous l'attaquerons"  a dit au quotidien Yediot Aharonot  Mofaz, également ministre du Transport, qui brigue la direction du parti Kadima dirigé par le Premier ministre Ehud Olmert mis en cause dans une affaire de corruption.


Mofaz, qui multiplie depuis plusieurs semaines les déclarations musclées sur toute une gamme de sujets, a cependant souligné qu'une telle opération ne pourrait se faire qu'avec le soutien des Etats-Unis.


"Les autres options sont en train de disparaître. Les sanctions s'avèrent inopérantes. Nous n'aurons pas d'autre choix que d'attaquer l'Iran pour stopper son programme nucléaire", a poursuivi l'ancien chef d'état-major et ex-ministre de la Défense entre 2002 et 2006.


Mardi à Washington, Olmert a déclaré que les ambitions nucléaires de l'Iran devraient être jugulées "par tous les moyens".


"La communauté internationale a le devoir et la responsabilité d'indiquer clairement à l'Iran, à travers des mesures drastiques, que les répercussions de sa quête perpétuelle d'armes nucléaires seront dévastatrices", a-t-il ajouté.


Malgré trois séries de sanctions de l'ONU, l'Iran refuse de suspendre ses activités d'enrichissement de l'uranium, un procédé qui permet de produire du combustible pour une centrale nucléaire et peut servir de composant pour une bombe atomique. Téhéran affirme que son programme est purement pacifique.


Depuis son élection en 2005, le président iranien Mahmoud Ahmadinejad a affirmé à plusieurs reprises qu’Israël était condamné à disparaître.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com