CAN – Mondial 2010 (Qualifications) – Seychelles – Tunisie (0 – 2) : Juste l’essentiel…





Dans un match qu’il fallait impérativement gagner, les nôtres ont débuté très fort et ont fait l’essentiel dès la première mi-temps pour s’assurer une victoire bonne à prendre qui a surtout servi à retrouver la sérénité après une semaine de doute.


Fidèle à sa tradition, Lemerre a aligné une formation «surprenante» avec Nafkha à l’entrejeu et Ben Dhifallah en pointe. Les Tunisiens ont opté pour un nouveau schéma tactique en 4-4-2 à vocation plus offensive que d’habitude. Le flanc gauche était plus garni avec Jemaâ, Ben Saâda et Mikari, mais le côté droit a été, à son tour, très actif avec Belaïd et Hammami qui a multiplié les montées. Dès le coup d’envoi, le Aigles de Carthage ont imposé leur domination face à un adversaire modeste et naïf qui n’avait que son courage pour arrêter le rouleau compresseur tunisien. Les coéquipiers de Mnari ont pu ainsi, s’installer dans la zone adverse et leurs efforts furent récompensés après dix minutes suite à une percée de Hammami à droite ponctuée par un joli contre qui trouva Jemaâ à la réception. Le heading de l’attaquant tunisien n’a laissé aucune chance à Sopha, le keeper des Seychelles (10’).


Pour les hommes de Lemerre, on ne pouvait espérer un meilleur scénario, puisque la suite a été plus facile face à un adversaire dépassé qui a mis un quatre d’heure pour causer une petite alerte devant Mathlouthi.


Felhi (13’), Ben Dhifallah (24’) et Jemaâ (35’) avaient eu des opportunités pour aggraver le score, mais ils ont manqué de réussite. Jaïdi va faire mieux en marquant devant une cage vide suite à un service de Jemaâ (40’) mais son but a été refusé pour hors jeu. Ce ne fut que partie remise, puisque Ben Saâda, bien lancé par Belaïd (44’) va doubler la marque sur un joli tir croisé sous le regard impuissant de Sopha. A la mi-temps, l’essentiel a été fait pour les Tunisiens, et leur avance reflétait leur domination face à une équipe seychelloise qui a rarement inquiété Mathlouthi, malgré une inquiétante lourdeur de l’axe défensif tunisien.


La reprise va démarrer fort avec une nette occasion pour les locaux (48’) curieusement ratée. Deux minutes plus tard, Ben Saâda tire en force des vingt mètres mais sa reprise a été déviée par Sopha sur le montant.


Le match est devenu plus intéressant à suivre lorsque l’équipe des Seychelles a osé avancer et opter pour un schéma plus offensif. La défense tunisienne va connaître de petites alertes, sans grand danger et la réplique de Jemaâ aurait pu faire mouche mais son tir fut dévié par Sopha en corner (61’). La domination tunisienne a baissé d’un cran et Lemerre a lancé Mouihbi à la place de Belaïd pour donner plus de force et de dynamique à la manœuvre offensive d’autant plus que l’entrejeu a paru incapable de tenir le même rythme à l’image de Ben Saâda et Belaïd.


Pour sa première tentative, Mouihbi va offrir une bonne balle à Jemaâ qui a beaucoup temporisé devant les buts. Cette seconde période a vu les Tunisiens baisser pavillon et se contenter des contres axés sur Mouihbi sur le flanc droit alors que les Seychellois ont été plus actifs après la rentrée d’un attaquant supplémentaire. Malgré cette baisse de régime, les Tunisiens étaient tout près de tripler la marque mais le tir puissant de Jemaâ fut dévié en corner par l’excellent Sopha (82’).


Mathlouthi va l’imiter une minute plus tard en déviant en corner un tir vicieux de Nelson. Les dernières minutes ont été beaucoup moins intéressantes et les deux équipes ont paru satisfaites du résultat final.


Pour ce second match des éliminatoires du Mondial et de la CAN 2010, les Aigles de carthage ont juste fait l’essentiel en attendant une confirmation devant le Burundi, dimanche prochain.


Kamel ZAÏEM


________________


L’Algérie et l’Egypte, sans soucis


L’Algérie a battu le Liberia 3-0 (mi-temps : 2-0), en match comptant pour les qualifications combinées CAN - Mondial 2010, disputé vendredi à Blida.


Les buts algériens ont été inscrits par Djebbour (15’), Ziani (20’ et 46’ pen).


De son côté, l’Egypte n’a pas trouvé de peine pour venir à bout du Djibouti chez lui par (4-0). Amr Zaki, auteur d’un doublé, a été le principal artisan de cette balade égyptienne.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com