Eventuelle attaque contre l’Iran : Le compte à rebours a commencé





* Téhéran promet une riposte douloureuse


Le Quotidien-Agences


Israël élabore un plan militaire destiné à contrer la "menace croissante émanant de l'Iran", a annoncé hier la télévision iranienne en langue anglaise Press TV se référant à des sources au sein du commandement de l'armée israélienne.


Tel Aviv a constitué un "commandement iranien" au sein de l'armée de l'air israélienne qui coordonnera également dans ce cadre l'action des unités de défense antiaériennes équipées de missiles Patriot et Arrow, selon la télévision.


Par ailleurs, le ministre iranien de la Défense, Mostafa Mohammad Najjar, a averti qu'Israël s'exposerait à une riposte "très douloureuse" en cas d'attaque contre le programme nucléaire de la République islamique.


Vendredi, le ministre israélien des Transports, Shaul Mofaz, avait déclaré «inévitable» une  opération militaire contre le programme nucléaire iranien du fait de l’échec apparent des sanctions de l’Onu.


Interrogé sur ces propos, Najjar répond au quotidien d'Etat Iran: "Nos forces armées ne peuvent être plus préparées qu'elles ne le sont, et si quiconque voulait entreprendre une opération aussi insensée, la riposte serait très douloureuse."


L'Iran, qui présente son programme nucléaire comme répondant uniquement à des besoins de production civile d'électricité, a réclamé que le Conseil de sécurité de l'Onu se saisisse des propos de Mofaz, ancien chef d'état-major de l'armée israélienne.


En 1981, Israël, qui entretient autour de son propre programme atomique une stratégie dite du "flou" ou de "l'ambiguïté nucléaire", avait bombardé le réacteur irakien d'Osirak.


En septembre dernier, l'aviation israélienne a rasé des installations syriennes où, selon les Etats-Unis, Damas développait un réacteur nucléaire en collaboration avec la Corée du Nord. La Syrie a démenti l'existence d'un tel site sur son territoire.


Mais pour de nombreux analyses, les installations nucléaires iraniennes sont trop nombreuses, trop distantes les unes des autres et trop protégées pour qu'Israël puisse agir seul.


______________________


Moscou met en garde contre les propos sur l’imminence d’une frappe


Le ministère russe des Affaires étrangères a mis en garde contre les propos sur l’imminence d’une frappe contre l’Iran commentant la déclaration du vice-premier ministre israélien Shaoul Mofaz envisageant une attaque contre les installations nucléaires iraniennes.


"Nous considérons que de tels propos même émis à titre privé, sont déplacés de la part d’un dirigeant d’un État qui fait partie de l’Organisation des Nations Unies (ONU) et s’engage à respecter sa Charte, y compris en évitant de recourir à la force ou de proférer des menaces pour régler des problèmes internationaux", est-il indiqué dans un communiqué de presse du ministère.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com