Une autoroute vers Tabarka ?!





Bien sûr, c’est plus simple à dire qu’à faire parce qu’une autoroute coûte très cher dans l’absolu… et coûte encore plus cher quand il faut traverser les montagnes pour la construire, comme c’est le cas pour relier Tabarka à Béja.
Il faut donc bien réfléchir, nous semble-t-il, avant de se lancer dans un tel projet… même si beaucoup pensent que tous les projets de grande ampleur dont va bénéficier cette perle du Nord n’auront un vrai poids que si l’on ‘‘désenclavait’’ Tabarka en la reliant par autoroute à Béja et, par là, à Tunis !
Cette réflexion vient d’être remise sur la table par de nombreux observateurs alors qu’un grand groupe immobilier italien va investir à Tabarka 22 milliards de dollars pour réaliser un projet touristique de très haut standing. Etendu sur 12 ans à partir de fin 2008, il comportera plusieurs marinas, des espaces de loisirs, des restaurants, des hôtels…et contribuera à créer de manière directe et indirecte quelque 10 mille emplois. Cela fera de Tabarka un centre de tourisme régional maghrébin et international, sans doute.
C’est un argument puissant pour le prolongement de l’autoroute de Béja vers Tabarka ainsi que de la connexion de l’autoroute Est-Ouest de l’Algérie.
Mais réfléchissons encore, car l’un des atouts majeurs de Tabarka est justement sa route sinueuse qui coupe par les montagnes et les forêts, offrant au voyageur un spectacle d’un agrément rare, que l’on ne retrouve pratiquement que dans certaines régions d’Europe du Nord. Il s’agit peut-être simplement de dynamiser son aéroport international et l’entente avec les compagnies pour des tarifs destinés aux habitués !
Manoubi AKROUT
manoubi.akrout@planet.tn




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com