BAD : Un nouveau prêt de 307 MD pour financer des projets routiers en Tunisie





Les efforts du gouvernement tunisien pour doter le pays d’une infrastructure de transport efficace ont été salués mercredi à Tunis par le Conseil d’administration du Groupe de la Banque africaine de développement (BAD) qui a approuvé un prêt d’un montant de 162,5 millions d’unités de compte (UC*), équivalant à 263,4 millions de dollars et 307 millions de dinars, pour financer le cinquième projet routier de la Banque en Tunisie.
Le «Projet Routier V» vise à améliorer le niveau de service du réseau routier classé de manière à intensifier les échanges intra et interrégionaux et assurer une meilleure accessibilité des principaux pôles de développement du pays.
Le projet portera sur la réalisation de travaux dont les composantes sont, des travaux de voiries structurantes (déviation des villes de Béja, Jendouba, Sidi Bouzid, M’Saken-Est à Sousse et El Hamma à Gabès et modernisation par la mise en 2x2 voies des tronçons GP6D à Béja, de la GP2 entre Enfida et Kairouan et de GP3 –Fahs à Zaghouan), des travaux de réhabilitation d’un linéaire de routes revêtues totalisant 374,1 km, des travaux de renforcement d’un linéaire de routes revêtues totalisant 640,4 km, ainsi que des travaux de construction de 14 ouvrages d’art répartis sur le réseau routier classé.
La zone d’influence du projet couvre 19 des 24 gouvernorats du pays dont 11 gouvernorats situés dans la région nord (Bizerte, Tunis, Ariana, Ben Arous, Nabeul, Manouba, Zaghouan, Béja, Jendouba, le Kef, Siliana), 5 gouvernorats dans la région du centre (Sousse, Monastir, Mahdia, Kairouan, Sidi Bouzid) et 3 dans la région du sud (Sfax, Gabès, Médenine).
Le projet s’inscrit dans le cadre de la poursuite de la stratégie de mise à niveau du secteur des transports, formulée par le Gouvernement depuis les plans quinquennaux de développement précédents, qui vise à promouvoir un système de transport efficace et de qualité.
Il fait partie des investissements programmés pour les infrastructures routières dans le cadre du 11e plan (2007-2011) et sa réalisation cadre avec la stratégie d’intervention de la Banque en Tunisie pour la période concernée.
Le coût estimatif du projet est de 264,15 millions d’UC, équivalant à 399 millions de dollars (474,82 millions de dinars tunisiens). Le prêt de la Banque financera 66% des coûts tandis que le gouvernement tunisien financera le projet à hauteur de 34%.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com