E.S.T. : En attendant… Cabral !





A l’Espérance, la préparation aux futurs rendez-vous suit son cours normal sous la conduite du seul Maher Kanzari en attendant le retour de Cabral.


C’est que le coach brésilien parti pour une semaine de vacances chez lui a dû prolonger son séjour auprès des siens en raison de quelques affaires familiales. Il a donc informé ses employeurs à Tunis qu’il ne pourra reprendre son travail qu’au début de la semaine prochaine quand l’équipe aura abordé le second stage bloqué programmé à Aïn Draham du 16 au 23 courant. Ledit stage comportera une rencontre amicale contre la Sélection juniors qui se trouve actuellement au Maroc. En attendant, Maher Kanzari a accéléré le rythme du travail au Parc B avec deux séances quotidiennes.


Chapitre effectif, excepté les internationaux Kasraoui et Darragi, engagés en sélection A, Kanzari a pu récupérer Mahjoubi qui n’a bénéficié en fin de compte que de deux jours (lundi et mardi) en guise de lune de miel. Il a réintégré le groupe le mercredi en professionnel qui se respecte.


Reste le cas Eneramo. Comme c’est souvent le cas, le Nigérian prolonge ses vacances auprès des siens. Annoncé pour lundi dernier, l’attaquant numéro un du club n’a pas encore donné signe de vie jusqu’à hier matin.


Un Ghanéen au Parc B


Avant-hier au Parc B, l’attention des présents était attirée par la présence d’un Ghanéen venu dans le but de convaincre le staff technique. Il n’a pas pris part à l’entraînement et on ne sait trop s’il fait l’affaire ou pas. On sait seulement que Zoubeïr Boughenia est à l'origine de son arrivée. Attendons-voir.


Pour le reste, les deux nouvelles recrues, Tarak Achour et Issou Konan, ne semblent pas en très bonne condition physique. Le premier souffrant de douleurs musculaires en aura pour trois semaines de repos actif avant de rejoindre le groupe. Ces derniers jours, il s’est contenté de tours de piste.


L’Ivoirien Issou Konan, parti régler des affaires personnelles chez lui est, semble-t-il, blessé. Il aura droit à un mois et demi ou deux mois de repos avant de devenir opérationnel. Mais vu son jeune âge, il pourra être compétitif bien plus tôt.


Jamel BELHASSEN




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com