Maliki : Les négociations avec les USA «dans une impasse»





Le Premier ministre irakien Nouri al-Maliki en visite à Amman a affirmé hier que les négociations sur l'accord de sécurité avec les Etats-Unis étaient "dans une impasse".


Le Quotidien-Agences


«Nous sommes arrivés à une impasse car lorsque nous avons entamé ces négociations nous n'avions pas réalisé que les demandes de la partie américaine affectent aussi profondément la souveraineté de l'Irak, ce que nous ne pouvons jamais accepter" a affirmé Maliki aux rédacteurs en chef de la presse jordanienne, selon un journaliste présent à l'entretien.


"Nous ne pouvons pas permettre que les forces américaines gardent un droit d'emprisonner des Irakiens ou d'assumer seules la responsabilité de lutter contre le terrorisme", a ajouté Maliki qui a conclu hier après-midi une visite de deux jours en Jordanie.


La résolution de l'ONU qui règle la présence des troupes américaines en Irak expire à la fin 2008. L'Irak et les Etats-Unis négocient un nouvel accord très controversé à Bagdad. Ils se sont fixé la fin juillet comme date pour conclure.


Le président George W. Bush avait assuré mercredi en Allemagne que Washington et Bagdad parviendraient à un accord stratégique sur le maintien de troupes américaines en Irak.


"Je crois que nous parviendrons à un accord stratégique avec l'Irak. Il y a beaucoup de déclarations contradictoires dans leur système politique et dans le nôtre", a-t-il ajouté.


Mais Maliki fait face chez lui à une pression croissante des courants chiîtes, majoritaires, pour qu'il limite l'emprise militaire américaine en Irak.


Face à ce mécontentement, le gouvernement de Maliki a déjà laissé entendre qu'il n'était pas disposé à se soumettre à toutes les demandes américaines.


Il a indiqué début juin qu'il avait une "vision différente" de celle des Etats-Unis et voulait préserver la souveraineté et les intérêts de l'Irak.


Washington nie chercher à disposer de bases permanentes en Irak mais y stationne toujours quelque 150.000 hommes, cinq ans après l'invasion du pays.


Entre temps sur le terrain, un soldat américain a été tué dans l'explosion d'une bombe au passage de sa patrouille dans l'ouest de Bagdad, a indiqué l'armée américaine hier.


L'attaque a visé le véhicule à bord duquel se trouvait le soldat, a précisé l'armée dans un communiqué.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com