Emergence et libéralisme éclairé





C’est, à proprement parler, le bilan des deux dernières décennies de l’histoire de la Tunisie que l’Oxford Business Group vient de réaliser dans un rapport monumental où rien n’est laissé au hasard. Une vingtaine d’années avec une croissance moyenne de plus de 5%, un produit intérieur brut (PIB) qui a été sextuplé et des investissements qui ont quintuplé.


C’est le fruit d’un long travail de patience, comme l’a souligné le Président Ben Ali dans l’allocution publiée par le rapport ‘‘Emerging Tunisia 2008’’. Un parcours de haute lutte où les réformes se sont multipliées pour opérer une libéralisation effective de l’économie tunisienne, la concrétisation de notre ouverture sur l’extérieur et de notre intégration active dans le circuit économique mondial. Cet effort a été évidemment accompagné de la libération de l’initiative privée, l’enracinement des mécanismes du marché, la réduction de l’intervention de l’Etat…


Dès lors, il n’était plus étonnant que de constater aujourd’hui que le taux d’investissement privé a atteint près de 60% du volume global des investissements. Et la Tunisie a l’ambition de le porter à 63,5% au terme du XIe Plan.


Une ambition soutenue objectivement par notre résolution à améliorer encore plus le climat des affaires et de l’investissement, consolider la compétitivité de l’économie nationale, diversifier l’assise économique, favoriser son ouverture sur de nouveaux secteurs porteurs, ouvrir des perspectives plus larges à l’initiative privée…


Et c’est là que nous comptons sur nos amis et nos partenaires pour nous soutenir et s’ils n’avaient qu’un argument à se remémorer, ce serait sans doute le fait remarquable que les agences de notation les plus réputées au monde nous classent parmi les plus solvables et les plus prometteurs. Et nos efforts se poursuivent pour créer de nouveaux modes d’investissement et de partenariat, mettant l’accent sur le soutien et l’encouragement apporté à l’initiative privée, ainsi que sur les opportunités plus larges offertes aux investisseurs des pays frères et amis pour améliorer le taux d’investissement en Tunisie, et ce, en développant les dispositions et incitations offertes aux investisseurs étrangers, en renforçant la structure du secteur financier et bancaire et en consolidant ses mécanismes conformément aux besoins de l’investissement, outre la simplification des procédures administratives et l’adaptation de nos législations aux normes internationales.


Il reste un point d’une grande importance qui implique, de manière directe, la stabilité socio-politique dont notre pays jouit depuis ces deux décennies. Il s’agit de la constance du Président Ben Ali dans la réalisation des réformes économiques et sociales qui se sont appuyées sur les principes de corrélation et de complémentarité, et sur la prise en compte des dimensions humaines, afin de réaliser la stabilité, la sécurité et la prospérité, et aménager un climat propice à l’investissement intérieur et extérieur.


Manoubi AKROUT


manoubi.akrout@planet.tn




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com