Décision de la Cour Suprême U.S. sur les détenus de Guantanamo : McCain dans tous ses états!





Le Quotidien-Agences


Le futur candidat républicain à l'élection présidentielle américaine, John McCain, a violemment dénoncé  la décision de la Cour Suprême d'autoriser les détenus suspectés de terrorisme écroués à Guantanamo à contester leur détention devant des tribunaux civils aux Etats-Unis.


"Je pense que c'est l'une des pires décisions de l'Histoire", a déclaré McCain. "Cela ouvre la voie à un chapitre et à une interprétation totalement nouvelle de notre Constitution", s'est-il ému.


Jeudi, la Cour Suprême a estimé par cinq voix contre quatre que le gouvernement américain violait les droits constitutionnels des prisonniers détenus indéfiniment et sans inculpation à la prison de Guantanamo, sur la base militaire de Cuba.


John McCain est l'un des auteurs du Military Commissions Act de 2006 qui établit les procédures de traitement des détenus. Le texte ne reconnaissait pas aux prisonniers le droit de contester leur sort devant des cours fédérales. La Cour Suprême a estimé jeudi que l'application de ce texte revenait à violer la Constitution américaine.


S'exprimant devant 1.500 personnes rassemblées à Pemberton, dans le New Jersey, McCain s'en est pris à la décision de la Cour Suprême, expliquant que la loi qu'il a contribué à rédiger "établissait très clairement que ces gens sont des combattants ennemis, ils ne sont pas des citoyens, ils n'ont pas les mêmes droits que les citoyens".


La prison de Guantanamo est vivement critiquée aux Etats-Unis comme à l'étranger pour les conditions de détention déplorables qui y règnent et pour les interrogatoires musclés qui y sont conduits. Près de 270 hommes demeurent détenus à Guantanamo. Parmi eux, certains y sont depuis plus de six ans.




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com