De Victoria au Lac Victoria : Un petit chemin de croix ?





De Victoria à Bujumbura, un itinéraire qui, a priori, n’a rien d’un chemin de croix sur le plan sportif, mais qui peut s’avérer fort escarpé, en référence aux conditions de mise au Burundi. Aux Tunisiens de faire prévaloir ce professionnalisme qui ne s’éprouve que dans les confins de l’E.N.


Adieu brise marine et effluves aquatiques de ce coin enchanteur du Pacifique, avec la cerise sur le gâteau, la victoire obtenue face, il ne faut pas se leurrer, à un modeste antagoniste.


En fins gourmets, les nôtres ont tout naturellement  apprécié à leur juste valeur le soleil, le clapotis berceur des vagues et l’aménité des gens, prolongeant  leur séjour aux Seychelles, dans le cadre de la veillée d’armes avant d’en découdre avec le Burundi. Mais comme toute chose belle s’abrège vite, le réveil a été brutal, une fois la délégation arrivée à Naïrobi, au Kenya, escale avant de rallier Bujumbura, la capitale du Burundi. Et de Victoria, là où une véritable idylle a été vécue, le nôtres se retrouvent à proximité du célèbre lac Victoria.


Maigre consolation, mais assez intense pour vivre de fantasme, un bel aiguillon pour se  surpasser. Trêve d’extrapolation et gageons que les nôtres, forts d’une foissonnante  expérience, sauront faire la part des choses.


Opérant  loin de ce qui ne  s’assimile plus à leur jardin fétiche, le joyau de Radès, subséquement au cuisant revers essuyé face au Burkina Faso, les Tunisiens sont ainsi soustraits à la pression dans nos murs. Mais attention, le Burundi n’est pas les Seychelles. C’est  un cran au-dessus. Et il y a déjà un premier enjeu, à savoir la deuxième place que se disputeront les deux antagonistes du jour, un jalon de taille, avant un troisième déplacement chez, justement, notre bourreau de la ronde inaugurale.


Et plus qu’un  jalon, ce sera un véritable défi qui engagera le «poids» continental de la Tunisie, celui de récupérer les trois points dilapidés à Radès.


Mais chaque chose en son temps.


Wahid SMAOUI




Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com